BFM Business

La manip d’HP pour "réinventer" le business des cartouches d’encre

Un petite mise à jour de firmware peut faire gagner beaucoup à HP, ou lui faire perdre plus.

Un petite mise à jour de firmware peut faire gagner beaucoup à HP, ou lui faire perdre plus. - Capture YouTube

La dernière mise à jour du firmware des imprimantes HP fait hurler la toile. Il rend les cartouches génériques inutilisables. Cette technique est la même que celle de Nespresso qui avait été jugée anticoncurrentielle en 2014.

Pour annoncer le rachat de la division imprimante de Samsung, HP s'était fendu d'un communiqué officiel un peu ronflant. Le groupe américain y affirmait que cette opération lui permettait "de se positionner pour bousculer et réinventer le secteur de l'impression, un marché évalué à 55 milliards de dollars, qui n'a pas innové depuis plusieurs décennies". 

Il fallait en fait attendre la dernière mise à jour du firmware des imprimantes HP pour comprendre ce que cette "réinvention" pouvait en fait signifier. Censé améliorer la production et la compatibilité avec les derniers ordinateurs, tablettes, smartphones et appareils photo numériques, ce réajustement technique a tout bonnement rendu inutilisables dans toutes les imprimantes grand public de la marque les cartouches d’encre génériques vendues jusqu'à 60% moins cher que les originales.

L’affaire a été dévoilée par le site Ars Technica qui s'est fait le relais des inquiétudes des utilisateurs sur les forums, puis leur colère qui s’est propagée sur les réseaux sociaux, notamment Twitter. Au départ, les tweets étaient postés pas des Américains, mais désormais, les utilisateurs de tous le spays déplorent cette mise à jour. Certains appellent déjà au boycott de la marque.

"Protection des innovations et propriété intellectuelle"

BFM Business a contacté HP France pour savoir en savoir plus. Réponse : "Nous ne voulons pas commenter cette affaire!". Aux Pays-Bas, la filiale locale du groupe a été plus loquace. Comme l’a relevé Le Vif, elle aurait confirmé aux médias l’incompatibilité du nouveau firmware avec les cartouches compatibles en se référant à "la protection des innovations et à la propriété intellectuelle".

De toute évidence, le vacarme médiatique généré risque de poser des problèmes au groupe américain qui n’est pas le premier à user de ces méthodes pour protéger ses parts de marché. Son approche ressemble trait pour trait à l’affaire des capsules Nespresso. Comme HP, la filiale du groupe Nestlé vend des cafetières, mais réalise ses profits sur les "consommables", en l'espèce les capsules de café.

De la cartouche d'encre à la capsule Nespresso

Pour empêcher des producteurs de café de vendre des capsules compatibles, Nespresso avait déposé un brevet qui en modifiait le processus et rendait inutilisables les capsules génériques. Trois ans plus tard, en 2014, l’autorité de la concurrence avait donné raison aux concurrents et contraint le groupe à les informer des modifications sur les nouvelles machines au moins quatre mois à l’avance. Entre temps, la part de Nespresso était passée de 41% à 37%.

En ce qui concerne les cartouches d’encre, le scénario est semblable mais dans une dimension 50 fois supérieur. Lors du rachat de la division Samsung, HP l’a évalué à 55 milliards de dollars sans préciser si ce chiffre ne concerne que les consommables. Et comme le note le cabinet GfK, ce il n’évolue plus beaucoup (+1% en 2015) et ses acteurs doivent trouver des moyens d’améliorer leurs revenus. Le rachat des activités de Samsung en est un. La mise à jour du firmware peut-elle contribuer à réaliser ce défi financier? Dans l’immédiat, probablement, mais sur le long terme le doute est permis.

Une précision de HP

A la suite de la publication de notre article, HP tient à corriger quelques points.

Tout d'abord, toutes les imprimantes de la gamme ne sont pas concernées. "Il s’agit uniquement des gammes OfficeJet, OfficeJet Pro et OfficeJet Pro X, et non pas de toutes les imprimantes proposées par HP".

Par ailleurs, toutes les cartouches génériques ne sont pas inutilisables. "Les cartouches compatibles sont acceptées dès lors qu’elles disposent d’une puce de sécurité HP".

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco