BFM Business

La guerre entre Microsoft et InterDigital continue

Microsoft porte plainte contre InterDigital.

Microsoft porte plainte contre InterDigital. - Joe Readle - AFP

Le groupe informatique accuse InterDigital de profiter de sa position dominante sur certaines de ses technologies. Il pratiquerait des prix trop élevés.

Les relations entre Microsoft et InterDigital s'enveniment. Le groupe informatique américain a déposé jeudi une plainte antitrust contre son compatriote InterDigital, qu'il accuse d'abuser de la position dominante de certaines de ses technologies de téléphonie mobile pour réclamer des prix "exorbitants" pour le droit de les utiliser.

"InterDigital a faussement promis de donner des licences pour ses brevets à des conditions raisonnables afin de les faire accepter comme des normes pour le secteur, puis utiliser ce statut pour facturer des prix exorbitants. Cela viole ses engagements et nuit aux consommateurs et à la concurrence", a indiqué un porte-parole de Microsoft.

La plainte, déposée devant un tribunal du Delaware (est des Etats-Unis), porte sur des technologies nécessaires pour fabriquer des appareils mobiles compatibles avec les réseaux dits de troisième et quatrième génération (3G/UMTS et 4G), et pour lesquels InterDigital détient des brevets. Ce type de brevet incontournable doit théoriquement bénéficier de licences d'utilisation à des conditions plus favorables que ceux dont les fabricants peuvent se passer. "InterDigital a une longue histoire de contribution aux normes mobiles et de pratiques de licence tout à fait justes", a réagi son directeur de communication Patrick Van de Wille, ajoutant que l'entreprise comptait "se défendre contre cette action avec vigueur".

Un contentieux qui remonte à plusieurs années

La plainte de Microsoft apparaît destinée à contrer des procédures entamées par InterDigital devant la Commission américaine du commerce international (ITC), qui peut interdire l'importation aux Etats-Unis d'appareils produits dans des usines à l'étranger s'ils violent des brevets. La décision de l'ITC est attendue normalement d'ici au 28 août.

Le contentieux remonte à plusieurs années et opposait au départ InterDigital et le groupe finlandais Nokia. Microsoft en a hérité en rachetant les activités de fabrication de téléphones portables de ce dernier. Une véritable "guerre des brevets" se déroule actuellement dans le secteur technologique, devant des tribunaux du monde entier. L'un des combats les plus en vue est celui qui oppose les groupes américain Apple et sud-coréen Samsung, mais les grands noms du secteur font aussi l'objet de nombreuses plaintes lancées par des sociétés spécialisées dans l'achat et l'exploitation de brevets.

D. L. avec AFP