BFM Business

La future direction de Nokia laisse des miettes à Alcatel-Lucent

La finalisation du rachat d'Alcatel-Lucent par Nokia doit intervenir au cours du premier semestre 2016.

La finalisation du rachat d'Alcatel-Lucent par Nokia doit intervenir au cours du premier semestre 2016. - Thomas Samson-AFP

On comptera 3 directeurs d'Alcatel-Lucent sur 13 postes dans la future direction de Nokia, une fois le rachat effectué. Le seul directeur français de Nokia, Marc Rouanne, prend du galon.

Pour ceux qui en doutaient encore, c'est bien Nokia qui rachète Alcatel-Lucent et il n'a jamais été question d'une fusion entre égaux.

Ce rapport de force se traduit dans la future direction qui sera très majoritairement composée de cadres en provenance de l'industriel finlandais. Le PDG de Nokia, Rajeev Suri, a placé ses équipes aux commandes de la future entité, qui deviendra effective une fois le rachat finalisé au premier semestre 2016.

Il ne reste que trois dirigeants issus d'Alcatel-Lucent à la tête d'entités en charge des trois grandes lignes de produits télécoms pour opérateurs que l'industriel franco-américain apporte en dot : réseaux fixes, applications et logiciels, réseaux optiques. Ces entités seront dirigées respectivement par Federico Guillén, Bhaskar Gorti et Basil Alwan.

Pour le reste, une brochette de huit postes clés échoit aux actuels directeurs de Nokia dont l'activité Mobile, dirigée par Saih Elhave (actuellement directeur financier), Nokia Technologies (Ramzi Haidamus), la direction des ressources humaines (Hans-Jürgen Bill), la direction financière (Timo Ihamuotila), la direction stratégique (Kathrin Buvac) et la direction marketing (Barry French).

Le Français Marc Rouanne devient directeur de l'innovation

Ironie du sort ou maigre compensation, le seul Français de l'actuelle direction de Nokia (en charge de l'activité mobile haut débit), prend du galon.

Marc Rouanne, qui a travaillé chez feu le canadien Nortel puis chez Alcatel-Lucent, de 2006 à 2008, occupera le poste de directeur de l'innovation et de directeur des opérations du nouveau Nokia. Il aura sous sa responsabilité les laboratoires Bell Labs, fleuron de la recherche apporté par Alcatel-Lucent.

L'activité des câbles sous-marins, qu'Alcatel-Lucent a renoncé à sortir du périmètre concerné par la vente à Nokia, restera une filiale de Nokia à part entière.

Nokia s'est séparé récemment de l'activité de cartographie Here, dont la vente à un consortium de constructeurs automobiles allemands doit être scellée au premier trimestre de 2016.

Frédéric Bergé