BFM Business

La Chine va lancer une bourse d’échange de terres rares

La Chine, qui est à l'origine de 95% de la production, ouvre une plateforme de trading pour les terres rares.

La Chine, qui est à l'origine de 95% de la production, ouvre une plateforme de trading pour les terres rares. - -

Pour rendre plus transparente la fixation des prix de ces métaux utilisés dans les produits de haute technologie, la Chine ouvre le 8 août une plateforme de trading qui leurs est dédiée.

C’est une première mondiale: une plateforme d’échange des terres rares va ouvrir ses portes le 8 août. Une initiative que l’on doit à la Chine, qui est à l’origine de 95% de la production mondiale. Elle s'inscrit dans le cadre de la volonté de Pékin d'améliorer le fonctionnement du marché et la fixation des prix.

En effet, ces minéraux, au nombre de 17, ont des propriétés uniques, notamment au niveau optique et magnétique, qui les rendent essentielles dans de nombreux secteurs de haute technologie, comme la défense ou l'électronique. Ils sont également la clé des moteurs des véhicules électriques.

Or, en deux ans, le prix des terres rares a été multiplié par quatre. Et cela n'est pas vraiment du goût des Occidentaux.

Pékin accusé de limiter les exportations

Au mois de mars, l'Union européenne et les Etats-Unis ont déposé une plainte auprès de l'Organisation mondiale du commerce. Ils reprochent à Pékin de limiter abusivement les exportations pour faire grimper les prix. Et de maintenir des prix faibles pour les entreprises nationales.

La Chine se défend et justifie la différence par une qualité supérieure des terres rares destinées à l'exportation. Mais en l'absence de marché officiel, les transactions restent particulièrement opaques. La nouvelle plateforme devrait permettre de résoudre une partie du problème. Tout en consacrant la place prédominante de la Chine sur ce secteur stratégique.

Dorothée Balsan et BFMbusiness.com