BFM Business

La box Miami, fer de lance de Bouygues Telecom dans l'Internet fixe

Le partenariat noué avec Google permet à Bouygues Telecom de marier l'univers des applications et du web, via Android, avec une interface ergonomique, développée par l'opérateur, pour faciliter la consommation de contenus vidéo et TV.

Le partenariat noué avec Google permet à Bouygues Telecom de marier l'univers des applications et du web, via Android, avec une interface ergonomique, développée par l'opérateur, pour faciliter la consommation de contenus vidéo et TV. - AFP Philippe Hugen

L’opérateur lance ce mercredi sa box Miami embarquant Android TV de Google. En la proposant à 25,99 euros/mois, très nettement en dessous des offres concurrentes, Bouygues Telecom poursuit sa contre-offensive commerciale.

Avec sa box Internet Miami, Bouygues Telecom va à nouveau croiser le fer sur le marché de l'Internet fixe.

Poursuivant son offensive commerciale initiée en février 2014 avec une offre ADSL à 19,99 euros/mois, l’opérateur lance officiellement ce 28 janvier cette box présentée en avant-première en juin 2014.

Ce décodeur de télévision est associé (via un modem ADSL) à une offre triple play (internet, téléphonie, télévision) proposée à 25,99 euros par mois sans engagement. Ce prix se situe nettement en dessous de la barre symbolique des 30 euros, franchie allègrement par les forfaits Internet triple play de tous ses grands rivaux (Orange, Free, SFR-Numericable).

Pour l'instant réservée à ses clients fixes et mobiles, elle devrait être généralisée à l'ensemble du marché dans les semaines à venir.

Attirer les développeurs d'applications

Ce boîtier, de forme carrée (15x15 cm), constitue une rupture technologique dans le domaine des box en intégrant le logiciel Android TV de Google. 

"Nous avons choisi Google et Android TV car cela nous ouvre la communauté des développeurs Android. Il nous est également possible de développer un boîtier à des prix ultra-compétitifs compatibles avec notre stratégie de démocratisation de l'accès au très haut débit " commentait Olivier Roussat, PDG de l'opérateur, lors de la première présentation publique, il y a six mois.

Autrement dit, l’opérateur fait le double pari de la richesse des applications et des contenus nés du succès d'Android dans les mobiles et de la baisse du coût de développement d’une box Internet. Ce dernier argument n’est pas qu’un détail dans le contexte du marché français où la pression sur les marges des opérateurs reste forte. 

La TV accessible pour plus d'abonnés

Mais, la box de Bouygues se présente aussi comme un concentré de briques technologiques innovantes issues de plusieurs jeunes sociétés françaises (Spideo,, iFeelSmart,...). Elle embarque notamment un moteur de suggestion innovant, indexant l'ensemble des contenus vidéos consommés à savoir les programmes en direct, le replay et la VOD.

Grâce à des progrès technologiques réalisés dans la compression des flux vidéo diffusés en streaming, la box Miami permettrait d'abaisser le débit minimal nécessaire pour recevoir les programmes TV en ADSL. Environ deux millions de foyers supplémentaires pourraient ainsi profiter de la télévision sur Internet, selon l'opérateur.

Quelques jours plus tôt, Bouygues Télécom avait sorti ce de ses cartons un modem ADSL de taille ultra réduite, à peine un peu plus volumineux qu'un petit boîtier multiprises. D'ailleurs, il se branche directement sur la prise électrique. Disponible dans son réseau de boutique, ce boîtier donne accès à Internet et à la téléphonie (sans la télévision). En revanche, le prix du service qui lui est associé reste fixé à 19,99 euros.

Frédéric Bergé