BFM Business

L'ultime affront d'Airbnb aux géants mondiaux de l'hôtellerie

Le nouveau tour de table d'Airbnb valorise la société californienne à environ 30 milliards de dollars (27 milliards d'euros).

Le nouveau tour de table d'Airbnb valorise la société californienne à environ 30 milliards de dollars (27 milliards d'euros). - John MacDougall-AFP

La dernière levée de fonds du géant californien de la location de logements entre particuliers le valorise à 30 milliards de dollars. C'est 25% de plus que la capitalisation boursière de Hilton, jusqu'alors champion du monde. A lui seul Airbnb vaut 2,6 fois plus qu'Accor.

Airbnb continue de voler vers les sommets, en terme de valorisation, contre vents et marées. Après avoir souscrit en juin 2016 une ligne de crédit de 1 milliard de dollars auprès de trois grandes banques américaines, le géant californien de la location de logements entre particuliers aurait bouclé le mois dernier, un nouveau tour de table d'environ 850 millions de dollars. L'identité des investisseurs n'a pas été divulguée.

Il y a un an, la précédente levée de fonds de la plate-forme internet gérant l'hébergement de loisir entre particuliers, avait atteint 1,5 milliard de dollars.

A l'issue de la nouvelle levée de fonds de juillet 2016, Bloomberg, qui s'appuie sur un document transmis à l’État du Delaware, fait état d’une valorisation avoisinant les 30 milliards de dollars (27 milliards d'euros). Ce niveau situe Airbnb, parmi les start-up les mieux valorisées au monde du secteur high-tech. Certes, elle se trouve loin derrière Uber (68 milliards de dollars) mais bien devant le géant hôtelier Hilton, valorisé à 23,45 milliards de dollars (21 milliards d'euros). Airbnb vaut également plus que la capitalisation cumulée des deux chaînes Hyatt et Marriot (25,73 milliards de dollars à elle deux). Et 2,6 plus qu'Accor, dont la capitalisation boursière atteint 10,28 milliards d'euros, soit 11,4 milliards de dollars.

Airbnb revendique 2 millions de logements dans le monde

Fort d'un peu plus de 2 millions de logements disponibles dans 191 pays, via sa plate-forme en ligne, Airbnb distance déjà largement par ses capacités d'hébergement, les trois géants mondiaux de l'hôtellerie que sont respectivement Marriott (1,071 millions de chambres), Hilton (737.922 chambres) et Intercontinental (726.000), selon le site spécialisé hotelnewsnow.com.

L'industrie hôtelière est engagée dans un mouvement de concentration, qui a vu notamment Marriott racheter Starwood. Mais, elle n'a pas encore relevé le défi des plates-formes Internet d'hébergement entre particuliers que lui a lancé Airbnb. Seul le groupe hôtelier français Accor, qui a multiplié les offensives dans le secteur du numérique s'est engagée, en avril dernier dans cette voie en mettant la main sur Onefinestay, un site britannique de location de résidences de luxe entre particuliers.

Tout en se pliant, notamment en France, à l'obligation de la collecte de taxes de séjour sur ses locations de vacances, Airbnb continue de surfer sur la vague qu'il a lui même engendrée. Le site internet de location d'hébergement a cartonné en juillet 2016 sur la destination France. Il a accueilli son 10 millionième touriste, avec une croissance de l'ordre de 100% sur un an alors que la fréquentation des touristes étrangers dans notre pays pâti de l'actualité tragique liée aux attentats.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco