BFM Business

L'ex-patron d'Apple Europe choisi comme président de Business France

Pascal Cagni, vice-directeur général d'Apple pour l'Europe de 2000 à 2012, devient président de Business France

Pascal Cagni, vice-directeur général d'Apple pour l'Europe de 2000 à 2012, devient président de Business France - BFM Business

L'ex-patron d'Apple Europe a été choisi pour présider Business France. L'ancien ambassadeur de Serbie Christophe Lecourtier devient directeur général de l'agence.

L'ancien vice-président d'Apple Europe Pascal Cagni a été choisi pour présider Business France, l'agence publique chargée de promouvoir la France auprès des investisseurs étrangers, lors d'une réunion extraordinaire de son conseil d'administration, a annoncé ce jeudi le gouvernement.

"Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, saluent la décision du conseil d'administration de Business France de proposer Pascal Cagni comme président", selon un communiqué gouvernemental.

Pascal Cagni, fondateur de C4 Ventures, un fonds de capital risque basé à Londres et à Paris, "sera officiellement nommé par décret du président de la République dans les prochains jours", ajoute cette source.

Christophe Lecourtier nommé directeur général

Par ailleurs, le conseil d'administration a rendu un "avis positif" sur la nomination du diplomate Christophe Lecourtier comme directeur général de l'agence, selon le communiqué, qui précise qu'il sera lui aussi "officiellement nommé par décret dans les prochains jours, en remplacement de Muriel Pénicaud", devenue en mai ministre du Travail.

Christophe Lecourtier, jusqu'alors ambassadeur en Serbie après l'avoir été trois ans en Australie, connaît déjà bien la maison: il a dirigé entre 2008 et 2014 Ubifrance, l'agence chargée de l'accompagnement des petites et moyennes entreprises et des entreprises de taille intermédiaire à l'export, avant que celle-ci ne soit fusionnée avec l'Agence française pour les investissements internationaux (AFII) pour devenir Business France.

Auparavant, Christophe Lecourtier avait été conseiller auprès de Christine Lagarde lorsqu'elle était ministre de l'Agriculture puis de l'Economie et des Finances. Il avait aussi oeuvré en tant que conseiller technique en charge des relations internationales auprès de Francis Mer puis Nicolas Sarkozy lorsqu'ils étaient à Bercy.

Un établissement fragilisé

Depuis le départ de Muriel Pénicaud pour la rue de Grenelle, l'intérim à la direction générale est assuré par l'ex-directeur délégué de Business France, Frédéric Kaplan. Pascal Cagni et son futur directeur général auront pour tâche de proposer à l'exécutif une stratégie pour le commerce extérieur, qui demeure le talon d'Achille de l'économie française. Le déficit commercial de la France s'est en effet alourdi de près de huit milliards d'euros au cours du premier semestre, avoisinant les 34 milliards d'euros, avec un regain de croissance qui s'est traduit par une hausse des importations.

Le duo prend aussi la tête d'un établissement fragilisé par l'affaire concernant les conditions d'attribution d'un contrat pour l'organisation d'un déplacement d'Emmanuel Macron, alors ministre de l'Économie, à Las Vegas en 2016. Business France avait confié à Havas, sans appel d'offres, la quasi-totalité des prestations pour lesquelles l'agence a perçu 289.019 euros, après renégociation. Une enquête pour "favoritisme et recel de favoritisme", instruite notamment par le juge Renaud Van Ruymbeke, doit déterminer si Muriel Pénicaud a pu être informée en amont de dysfonctionnements.

P.L avec AFP