BFM Business

L’autre pépite française de l’internet des objets lève 70,5 millions d’euros

Olivier Hersent (à gauche sur la photo) est le cofondateur d'Actility, dirigée par Mike Mulica (à droite sur la photo)

Olivier Hersent (à gauche sur la photo) est le cofondateur d'Actility, dirigée par Mike Mulica (à droite sur la photo) - Actility

Actility fait la plus grosse levée de fonds en France depuis le début 2017. La start-up de l'internet des objets accueille à son capital, Bosch, Creadev, la holding de la famille Mulliez et l'opérateur de satellite Inmarsat. Les actionnaires historiques (Orange, Bpifrance,...) remettent aussi au pot dans la rivale française de Sigfox.

Vainqueur du prix EY de la start-up française de l’année en 2016, Actility lève 75 millions de dollars (70,5 millions d’euros). C’est la plus importante levée de fonds en France, depuis le début de l’année, juste devant Oodrive et ses 65 millions d’euros il y a quelques jours.

Sigfox, sa grande rivale technologique française sur le marché de l’internet des objets, avait récolté 150 millions d’euros lors d’un tour de table bouclé en novembre 2016.

Pour sa part, Actility accueille désormais à son capital, l’industriel allemand Bosch, Creadev, la holding de la famille Mulliez, et l’opérateur de télécoms par satellite Inmarsat.

Actility a affiché une croissance de 100% en 2016

Remettent aussi au pot les actionnaires existants que sont les opérateurs Orange, KPN et Swisscom, le géant taïwanais Foxconn, Bpifrance, et les fonds Ginko Venture, Idinvest Partners et Truffle Capital. Ils avaient déjà participé à une précédente levée de 25 millions de dollars en juin 2015.

"Nous sommes encore une start-up à l’échelle mondiale, caractérisée par une forte croissance de son chiffre d’affaires" explique Olivier Hersent, cofondateur et directeur technique de la start-up française, invité de l’antenne de BFMBusiness. Actility a enregistré une croissance de plus de 100% l’an dernier avec un chiffre d’affaires de plus de 16 millions d’euros.

Vers un renforcement de sa présence en Chine

Les fonds levés par Actility seront destinés à financer son développement et à consolider des partenariats technologiques. "Grâce à ce financement, nous souhaitons également accélérer notre expansion en Amérique du Nord mais aussi renforcer notre présence en Chine" explique le PDG de la start-up, Mike Mulica. 

Fondée en 2010, la société originaire de Lannion (Côtes d’Armor) est considérée comme une potentielle licorne (une entreprise non cotée valorisée à au moins 1 milliard de dollars).

Pour lire la suite, cliquez sur plusgrandplusfort.fr (édité par BFMBusiness)

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco