BFM Business

L’Apple Watch fait chauffer la toile avant le keynote de 18 heures

Pour l’instant, il n'y a pas de vrai leader dans les montres connectées. Ce secteur est occupé par les Samsung, LG, Sony, Lenovo et Huawei, sans oublier la startup Pebble déjà perçue comme un redoutable concurrent de l’Apple Watch.

Pour l’instant, il n'y a pas de vrai leader dans les montres connectées. Ce secteur est occupé par les Samsung, LG, Sony, Lenovo et Huawei, sans oublier la startup Pebble déjà perçue comme un redoutable concurrent de l’Apple Watch. - Loic Venance (AFP)

La montre connectée d’Apple sera dévoilée ce soir en direct de San Francisco. Une annonce très attendue d’autant plus qu’il s’agit de la première révolution d’Apple depuis le décès de Steve Jobs en 2011.

L’heure tourne pour Apple qui présentera ce lundi soir sa montre connectée lors d’une conférence californienne qui sera suivie d’un bout à l’autre de la planète. L’enjeu est plus qu’important puisque la firme devra prouver sa capacité d’innovation dans un marché déjà chargé d’acteurs et de technologies.

Cette annonce est d’autant plus sensible pour le groupe puisqu’il s’agit de la première révolution qui sera lancée par le groupe depuis le décès de Steve Jobs en 2011.

Cet évènement démarrera à 17 heures GMT à San Francisco, soit 18 heures en France métropolitaine. Tim Cook devra donner plus de détails qu’il en a déjà donnés en septembre sur cette montre qui sera en vente en avril.

Elle devrait être présentée en trois versions dont les tarifs démarreront autour de 350 euros. Pour les modèles haut de gamme, les prix pourraient atteindre 5.000 euros.

Un nouvel élément pour l’écosystème d’Apple

Cette montre n’aura de montre que le nom. En effet, si elle peut servir à donner l’heure, ce sera loin d’être sa fonction centrale. Sa véritable mission sera de devenir, après le Mac, l’iPhone et l’iPad, un nouvel élément de l’écosystème d’Apple.

Si Apple a déjà annoncé qu’il abandonnait pour l’instant la gestion des données santé, elle ambitionne de devenir un compagnon pour les sportifs et les urbains à une seule condition : qu’ils possèdent un iPhone. Car ce gadget n’est pas totalement indépendant. Il aura besoin d’être relié au smartphone d’Apple pour accéder et transmettre les informations.

Le levier sur lequel Apple veut principalement jouer est le paiement mobile. Pour Dan Wagner, fondateur et PDG de Powa Technologies, "l’Apple Watch marque la première combinaison majeure avec les paiements mobiles, démontrant une nouvelle fois la confiance de la société dans l'état de préparation des consommateurs pour les paiements mobiles traditionnels." Selon cet observateur, quatre utilisateurs sur 10 seraient déjà prêts à utiliser ce mode de paiement.

Comment sécuriser les paiement réalisés avec l'Apple Watch ?

Mais la sécurité reste le principal frein à l’épanouissement de cet écosystème. Et c’est sans doute sur ce point qu’Apple réservera des surprises. Selon le site américain Cnet, il ne sera pas nécessaire de taper un mot de passe à chaque fois qu’il faudra confirmer un paiement. Tant que la montre n’a pas été éteinte, elle conservera l’information.

Le système devrait aussi reposer sur le lecteur Touch ID de l’iPhone pour valider les transactions. Et, en cas de vol, une autre protection devrait protéger les comptes bancaires des utilisateurs. Comment ? Les équipes d’Apple le dévoileront ce soir. En tous les cas, une chose est sure, il faudra disposer d’un appareil compatible. Les modèles 4 et 4s pourraient d'ores et déjà être hors jeu.

Mais, avant que Tim Cook, PDG d’Apple, dévoile les détails de ses fonctions et les applications centrales de cet accessoire, l’autonomie est l’autre point qui questionne les internautes.

Selon les dernières " rumeurs" rapportées par le site 9to5Mac, elle pourra fonctionner intensivement pendant 5 heures, comme les modèles des concurrents. Reste à connaître sa rapidité de chargement qui, selon les indiscrétions, vont de 2 à 5 heures. Difficile d’imaginer qu’Apple déçoive son public sur ce point.

D’autant que déjà, les analystes pensent qu’Apple va faire exploser le marché des montres connectées. Selon le cabinet Strategy Analytics, le groupe de Cupertino pourrait vendre plus de 15 millions de montres dès cette année, ce qui garantirait une part de marché de 55%. Pour Neil Mawston, son directeur exécutif, l’Apple Watch est un "catalyseur" qui donnera le véritable top départ du marché mondial des montres intelligentes.

Pour l’instant, ce secteur n’a pas de réel leader. Il est occupé par les Samsung (Gear), LG (G Watch et G Watch R), Sony (SmartWatch), Lenovo (Moto 360) et Huawei (Huawei Watch). Mais avec sa Pebble Time, la startup Pebble est déjà perçue comme l’un des plus redoutables concurrents de l’Apple Watch.

>> Suivez en direct dès 18 heures les annonces d'Apple sur BFMbusiness.com

Pascal Samama