BFM Business

L'App Store d'Apple est infesté d'applications "zombies"

Les applications événementielles, comme celles pour les jeux Olympiques, sont par essence inutiles l'événement fini.

Les applications événementielles, comme celles pour les jeux Olympiques, sont par essence inutiles l'événement fini. - -

C'est la conclusion d'une étude réalisée par une petite entreprise allemande, Adeven. En fait, sur les 650 000 applications pour iPhone et iPad, 400 000 ne seraient jamais téléchargées.

L'App Store d'Apple serait-il une ville fantôme? Au final, seules quelques milliers d'applications généreraient le gros des téléchargements. Selon l’étude de la société d’analyse Adeven, publiée le 1er août, 400 000 des 650 000 applications de l’App Store n’ont jamais été installées.

En cause, un système trop verrouillé: il serait très difficile pour un petit éditeur d'être repéré et mis en avant par Apple, et donc de se retrouver en tête de gondole. Ainsi, les deux tiers des applications sont invisibles.

Ni Apple ni Androïd n'ont intérêt à réduire leur nombre d'applications

Autre explication, avancée par un fin connaisseur du secteur: "Les deux tiers des applications ne servent à rien." En plus des programmes à l'intérêt douteux, type coussin péteur, il y a les applications événementielles: prenez les applications JO 2012, par exemple. Aujourd'hui, elles trônent en tête du classement. Une fois l'événement terminé, elles seront complétement inutiles.

Le problème, c'est qu'Apple n'a aucun intérêt à faire le ménage. Comme l'explique ce même expert, face à Android, le groupe s'est lancé dans une "course au chiffre et à l'exhaustivité". Supprimer des applications, même fantômes, c'est courir le risque de faire mentir le slogan: "Il y a une application pour ça."

Anthony Morel