BFM Business

HP ne voit pas le bout du tunnel

La division PC de HP a vus ses ventes reculer de 10 % au cours du dernier trimestre.

La division PC de HP a vus ses ventes reculer de 10 % au cours du dernier trimestre. - -

Le constructeur informatique affiche une perte trimestrielle de près de 9 milliards de dollars, à cause d’une dépréciation d'actifs dans son activité de services. HP reste pessimiste pour l'avenir, en raison d’une faible demande sur le marché des PC.

Le groupe Hewlett Packard a présenté des résultats trimestriels relativement conformes aux attentes. Ainsi le groupe informatique affiche une perte de près de 8,9 milliards de dollars. Il avait en effet averti au début du mois qu'il allait procéder à la dépréciation de certains actifs dans sa branche services. Sans ces éléments exceptionnels, le groupe a gagné près de 2 milliards de dollars, ce qui est tout de même moins que l’an passé.

HP est pénalisé par la faiblesse du marché des ordinateurs personnels. C'est la division la plus touchée : les ventes de PC se sont écroulées de 10% sur le trimestre écoulé. La sanction est immédiate sur le chiffre d'affaires du groupe puisque la division PC représente encore la moitié des revenus de Hewlett Packard.

La situation est identique chez Dell, qui affiche même une baisse de 20% de sa division grand public sur le trimestre écoulé.

Les ordinateurs fortement concurrencés par les tablettes

Les géants du secteur ne sont ainsi pas très confiants pour l'avenir. Tout comme Dell, HP a revu à la baisse ses prévisions malgré l'arrivée en octobre de Windows 8. Le nouveau système d’exploitation de Microsoft est très attendu.

Mais au-delà des nouveautés et de la conjoncture économique le marché du PC subi la montée en puissance des tablettes numériques. Les ventes de ces terminaux devraient dépasser celles d’ordinateurs portables d’ici 2016, selon les experts. Après une tentative plutôt timide avec la Touchpad, HP est absent en ce moment de ce marché. Mais le groupe semble se préparer à lancer très rapidement une nouvelle offensive.