BFM Business

GoPro voudrait se mettre aux drones

Le Phantom 2, un des drones développés par le Chinois DJI

Le Phantom 2, un des drones développés par le Chinois DJI - Robyn Beck - AFP

Le fabricant de caméras GoPro serait en train de développer sa propre gamme de drones à usage pour le grand public, selon le Wall Street Journal, qui cite des sources proches du dossier. Le coût des appareils serait compris entre 500 et 1.000 dollars.

GoPro élargit son panel d'activités. Le célèbre fabricant de caméras portables serait en train de développer sa propre gamme de drones à destination du grand public, rapporte le Wall Street Journal de ce jeudi 27 novembre.

"L'entreprise prévoit de vendre l'année prochaine des hélicoptères multirotor équipés de caméras à haute définition, ciblant un prix sur l'étiquette compris entre 500 et 1.000 dollars", explique le quotidien économique, qui cite des sources proches du dossier.

Le marché des drones civils est actuellement en pleine expansion, les utilisateurs s'en servant notamment pour se filmer dans le cadre de sports extrêmes, tels que le surf. Le fondateur de GoPro, Nick Woodman est lui-même un ancien surfeur.

Une réaction

GoPro est déjà un acteur du marché des drones pour les consommateurs. L'entreprise fournit ainsi une grande partie des caméras équipant ces appareils destinés au grand public.

Mais l'entreprise risque de perdre ce marché, explique le Wall Street Journal. Les fabricants de drones commencent eux-mêmes à développer leurs propres solutions. Ainsi, le plus important poids lourd du secteur, le chinois SZ DJI Technlogy Co, a récemment commencé à vendre des appareils avec caméra intégrée, ce qui lui permet de gonfler les prix des produits. 

Des remous en bourse

GoPro profiterait également de l'occasion pour diversifier et élargir son activité focalisée sur les caméras. Actuellement leader du marché, l'entreprise met tout en œuvre pour défendre sa position face à la concurrence de rivaux tels que Sony. Elle a ainsi massivement investi dans la recherche et le développement. GoPro a également revu sa gamme en proposant une caméra à 129,99 dollars, rappelle Techcrunch. Sur les neuf premiers mois de l'année, ses ventes de caméras ont progressé de 15% à 2,8 millions d'exemplaires.

Le fabricant de caméras a néanmoins dû faire face à quelques remous en Bourse, où il s'est introduit en juin dernier. Début octobre, le cours avait perdu plus de 8% à la suite d'informations de presse rapportant que les fondateurs de l'entreprise avaient donné pour 5,8 millions d'actions à un organisme de bienfaisance. Une semaine plus tard, GoPro avait de nouveau souffert en Bourse. En cause: les propos d'un commentateur sportif français, Jean-Louis Moncet, qui estimait que la caméra GoPro aurait pu jouer un rôle dans les lésions cérébrales qu'a subi Michael Schumacher, à la suite de son accident de ski.

J.M.