BFM Business

Free et Orange signent un "accord inédit" dans le très haut débit

"Pour la 1ère fois en France dans le cadre d’un RIP fibre, les clients auront dès le départ le choix entre au moins 2 opérateurs" explique Stéphane Richard, PDG d'Orange.

"Pour la 1ère fois en France dans le cadre d’un RIP fibre, les clients auront dès le départ le choix entre au moins 2 opérateurs" explique Stéphane Richard, PDG d'Orange. - Orange

Free s'engage à proposer des offres de services très haut débit sur un réseau fibre optique que va déployer son rival Orange sur le département de la Mayenne. Une alliance inédite au profit de la couverture de ce territoire très rural.

Dans la Mayenne, les clients télécoms auront le choix entre Free et Orange pour se connecter au futur réseau fibre optique du département. Une première pour un territoire rural où, d'ordinaire, les opérateurs nationaux ne se précipitent pas pour chercher les clients avec leurs offres très haut débit.

Stéphane Richard et Xavier Niel ont pris le soin de se déplacer à Laval, la préfecture, pour la signature du contrat de délégation de service public (DSP) impliquant la conception, l’établissement, le financement et l’exploitation du déploiement du réseau très haut débit de la Mayenne.

À cette occasion, le PDG d'Orange a évoqué "l'accord inédit conclu avec le FAI Free". Il a commenté sur son compte Twitter: "Pour la 1ère fois dans le cadre d’un RIP (réseau d'initiative publique, NDLR) fibre, les clients auront dès le départ le choix entre au moins 2 fournisseurs d'accès Internet".

Orange est le délégataire retenu (parmi 6 opérateurs ayant candidaté) pour couvrir entre 2018 et 2021 tout le département en très haut débit.

Pour construire cette infrastructure nouvelle, l'opérateur historique s’appuiera sur des PME implantées en Mayenne: le groupement Sogetrel-Bage, Circet, Eiffage et Spie.

De son côté, Free s'engage à commercialiser, concurremment à son rival, des offres d'accès à très haut débit sur le réseau ainsi déployé.

Au total, pour raccorder 110.000 prises fibre optique sur toute la Mayenne, l'investissement global de 141 millions d'euros ne sera supporté qu'à hauteur de 29 millions par les différentes autorités publiques: 16 millions pour l’État, 6 millions pour le conseil régional des Pays de la Loire et 7 millions pour le département et les intercommunalités.

Le futur réseau sera aussi accessible aux autres fournisseurs d’accès internet (FAI) désireux d’offrir des services très haut débit à leurs clients grand public.

Cette alliance entre deux opérateurs nationaux est aussi une réponse directe aux projets de SFR de bâtir à sa propre initiative un réseau très haut débit sur le territoire national, concurrençant les réseaux en fibre optique financés par les collectivités locales et régionales.

Frédéric Bergé