BFM Business

Facebook va-t-il enfin monétiser son audience avec son nouveau moteur de recherche ?

Le moteur de recherche de Facebook, plus une révolution pour les annonceurs que pour les utilisateurs.

Le moteur de recherche de Facebook, plus une révolution pour les annonceurs que pour les utilisateurs. - -

La grosse annonce tant attendue était finalement un moteur de recherche interne, Graph Search. Un outil qui va permettre de mieux exploiter les milliards d'interconnexions générées par les utilisateurs de Facebook.

Facebook avait fait monter la pression avant sa présentation qui s’est tenue au siège du groupe, en Californie, mardi 15 janvier. La grosse annonce du réseau social n'est finalement pas un smartphone, ni un service de streaming, mais le lancement d’un moteur de recherche, Graph Search.

Les dirigeants du groups ont peut-être enfin trouvé la formule magique qui va leur permettre de monétiser leur milliard d'utilisateurs, et en ce sens l'annonce était plus à destination des investisseurs que des utilisateurs.

Quels sont les atouts de ce moteur ? Il va permettre de faire des recherches croisées sur vos amis à l'intérieur de Facebook, chercher quels sont vos amis qui habitent à Paris et qui aiment le Nutella, ou qui sont les amies de vos amis qui sont célibataires.

Au lieu de taper des mots clés et d'avoir une liste de liens comme sur Google, vous pouvez poser de vraies questions "parmi mes amis, lesquels aiment Harry Potter par exemple", et obtenir des réponses précises, que l’on peut ensuite encore préciser avec tout un système de filtres.

Cibler les publicités

Un outil qui va permettre de mieux exploiter les milliards d'interconnexions générées par les utilisateurs de Facebook. Le gisement en termes de business pourrait être considérable. Car comme Google, Facebook pourrait très bien accoler à son moteur de recherche des pubs ciblées. Exemple : si vous cherchez lesquels de vos amis aiment Harry Potter, on se doute que vous vous apprêtez peut-être à regarder l'un des films et on vous propose l'intégrale.

Derrière, c'est aussi tout le business de la géolocalisation : avec le nouveau système vous pouvez par exemple demander "quels sont les dentistes préférés de mes amis". A terme, on pourrait imaginer des publicités très locales, pour des commerçants, des médecins, des restaurants. Facebook a bien besoin de cela, car il est plus que jamais mis sous pression par les investisseurs.

Anthony Morel