BFM Business

Facebook prépare une version professionnelle de son site

Mark Zuckerberg compte actuellement élargir l'offre de services proposée par Facebook

Mark Zuckerberg compte actuellement élargir l'offre de services proposée par Facebook - Lluis Gene - AFP

Le réseau social plancherait sur une version de son site qui serait baptisée "Facebook at work", rapporte le Financial Times ce lundi 17 novembre. Un projet qui doit permettre au groupe de Mark Zuckerberg de rivaliser avec des sociétés comme Linkedin.

Facebook s'attèle à séduire un peu plus les entreprises. Le réseau social préparerait actuellement une version de son site dédiée aux sociétés, rapporte ce lundi 17 novembre, le Financial Times.

Ce nouveau site internet serait appelé "Facebook at Work" et permettrait aux utilisateurs de "discuter avec des collègues", de se mettre en relation avec des professionnels et de collaborer sur des documents, explique ainsi le quotidien britannique citant des sources proches du dossier.

Concurrencer Google et LinkedIn

Ce nouveau site serait similaire à la version actuelle, avec un flux d'actualité. Il permettrait néanmoins aux utilisateurs de mettre à l'abri leurs photos personnelles, leurs vidéos ainsi que certaines informations telles que leurs opinions politiques, en évitant ainsi la confusion avec leur profil professionnel. 

"Les employés de Facebook utilisent depuis longtemps le site dans leur travail quotidien et étendre cette possibilité à d'autres entreprises est discutée en interne depuis quelques temps", écrit le Financial Times. Ce projet serait désormais en train d'être testé.

Cette nouvelle version de Facebook a vocation à concurrencer les services proposés notamment par Google et son "Google Drive", ainsi que Microsoft et sa gamme Office.

En outre, elle pourrait permettre au réseau social de s'inviter sur le terrain de jeu de LinkedIn en lui disputant des parts de marché.

Des investissements et des nouveaux services

Facebook compte actuellement élargir son offre de services en privilégiant l'investissement. "Nous allons continuer à nous préparer au futur en investissant agressivement, en connectant tout le monde, en comprenant le monde et en construisant la prochaine génération de plateforme informatique", avait ainsi déclaré son patron Mark Zuckerberg, en octobre dernier.

Facebook a récemment dévoilé une application qui permet aux utilisateurs de discuter anonymement dans des "chambres" virtuelles, évoquant les "chat rooms" des premiers jours d'internet. Facebook teste également une fonction qui permet aux utilisateurs de faire des achats en ligne en appuyant simplement sur un bouton "Acheter".

Julien Marion avec AFP