BFM Business

Du frigo au lave-linge, Samsung va connecter son électroménager… sans Google

En seulement cinq ans, le géant sud-coréen prévoit de lancer des réfrigérateurs, machines à laver et climatiseurs intelligents.

En seulement cinq ans, le géant sud-coréen prévoit de lancer des réfrigérateurs, machines à laver et climatiseurs intelligents. - David Becker / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Après des résultats en baisse pour la première fois depuis trois ans, Samsung Electronics réoriente sa stratégie numérique. Il se décide enfin à connecter sa gamme d’électroménagers en utilisant Tizen, le système développé avec Intel.

Les objets connectés ne s’arrêtent pas aux montres, ni aux smartphones. Avec des résultats décevants, Samsung, l’un des leaders mondiaux de produits "bruns" en prend conscience.

Face à Apple qui grignote des parts de marché et Google qui équipe ses appareils avec Android, le groupe a décidé de se lancer dans une stratégie d’ampleur. D'ici à 2020, le groupe a décidé de ne produire que des appareils intelligents.

"Nous préparons cette année le lancement de téléviseurs sous Tizen, de frigidaires, de climatiseurs et d'autres appareils électroménagers", a déclaré B.K Yoon, chef de la division électronique grand public de Samsung.

Cette stratégie, qui aurait pu être lancée il y a longtemps déjà, a été décidée pour faire face à la baisse de ses parts de marché sur les smartphones et à la chute des ventes de tablettes. Face à une concurrence exacerbée dans le secteur clé, le groupe cherche de nouveaux moteurs de croissance avec en tête l'Internet des Objets (IdO).

Une gamme de produits bruns connectés sera lancée dès 2020

"Je crois que nous devons compter sur l'IdO pour notre croissance future de la même manière que nous avions connu la croissance en passant du téléphone mobile au smartphone", a-t-il ajouté.

Pour la partie technique, Samsung ne compte pas s’associer avec Google. Comme l’indique l’AFP, ces nouveaux appareils seront équipés de son système d'exploitation maison, Tizen. Le but est de limiter sa dépendance à Android. En janvier, lors du CES (Consummer Electronic Show) de Las Vegas, B.K Yoon avait déjà dévoilé le premier téléviseur intelligent sous Tizen.

Samsung collabore avec Intel pour développer la plateforme Tizen, fondée sur le système Linux, un système dit libre qui signifie que les fabricants peuvent l'adopter et adapter son interface, comme l’a fait Google avec Android. Le but étant de créer une communauté autour de ce système. Mais rien n’est gagné. Jusqu’à présent, Tizen n'a équipé qu'une poignée de produits, dont des smartphones bas de gamme.

Pascal Samama, avec AFP