BFM Business

Des maillots de bain connectés pour bronzer sans souci

Les mannequins de Spinali Design portant les six modèles de maillot disponibles

Les mannequins de Spinali Design portant les six modèles de maillot disponibles - Spinali Design

"Alors que l'été approche, une start up mulhousienne a mis au point une technique imparable pour éviter les coups de soleil: des maillots équipés d'un capteur à UV qui, via un smartphone indique qu'il est temps de remettre de la crème solaire."

L'été approche à grand pas et, mesdames, vous vous réjouissez des futurs bains de soleil sur la plage qui s'annoncent. Gare néanmoins aux coups de soleil. Si vous avez tendance à tout oublier lorsque vous lézardez, y compris de remettre de la crème solaire pour éviter le fameux bronzage écrevisse, une start up alsacienne a probablement déniché la solution qu'il vous faut.

Basée à Mulhouse, dans le Haut-Rhin, Spinali Design a mis au point des maillots de bains connectés. Le principe est simple: le bikini est équipé d'un capteur étanche UV de 2 cm en forme de médaillon qui est connecté au smartphone de l'utilisatrice (pour le moment seules les femmes sont concernées). Lorsqu'il est temps de remettre un coup de crème solaire, une alerte est ainsi envoyée sur le téléphone de la sirène en maillot.

Evidemment, l'utilisatrice aura auparavant configuré son type de peau. "Pour le moment trois catégories peuvent être paramétrés: 'très clair', 'normale' et 'métisse'. Mais nous cherchons à élargir les possibilités", assure la créatrice de l'entreprise, Marie Spinali.

Autre innovation technologique: les fibres du maillot de bain intègrent la technologie RFID qui permet d'identifier la cliente propriétaire du bikini ou encore la couturière qui a confectionné la pièce. "Pour nous, il est important d'avoir une traçabilité de notre produit. Il est également essentiel de savoir qui a travaillé sur le maillot de bain pour mieux être à l'écoute du client et de ses retours", explique Marie Spinali qui dirige une équipe de 6 personnes.

Marie Spinali, la fondatrice de Spinali Design
Marie Spinali, la fondatrice de Spinali Design © Spinali Design

100.000 euros d'investissement

Le concept a germé dans l'esprit de l'entrepreneuse, il y a deux ans: "Je voyais une dame bronzer avec sa peau qui était bien rougie par le soleil. Je me demandais 'pourquoi n'a-t-elle pas le réflexe de se remettre de la crème ou de s'abriter à l'ombre?" 

Marie Spinali est également gérante de la société CIL Informatique au sein de laquelle elle a notamment travaillé sur des capteurs. "D'où mon idée de combiner cette réflexion avec l'informatique", ajoute-t-elle.

En février 2015, Spinali Design voit le jour. Une soirée de lancement a eu lieu le 21 mai dernier à Mulhouse et les maillots de bain commencent tout juste à être commercialisés un peu partout en France: "La grosse phase a débuté cette semaine." 

Pour financer le projet, Marie Spinali a levé un total de 100.000 euros d'investissement via des fonds personnels ainsi que des aides de BPIfrance et Cap'Tronic, un programme d'aide à l'innovation technologique des PME française. Pas trop de difficultés pour boucler ce financement "mais il a fallu faire un bon dossier", reconnaît l'entrepreneuse. 

"Ca part tout seul"

Six modèles de maillot de bain sont disponibles, allant de la référence 01, la plus couverte, à la 06, la moins généreuse en tissu. Le prix de départ est de 149 euros le maillot, le client pouvant ajouter des options. "Une personne qui offre un maillot de bain peut par exemple imprimer un message personnel sur le tissu du bikini", indique Marie Spinali.

Cette dernière compte vendre environ 1.000 exemplaires de ces maillots en 2015, soit un chiffre d'affaires d'environ 150.000 euros. Pour le moment, cette idée innovante fait clairement le buzz dans les média et aide ainsi à faire connaître la société. "Ca part tout seul", assure ainsi Marie Spinali, en faisant aussi bien référence aux sollicitations médiatiques qu'aux ventes. "Et nous avons de très bon retours notamment sur notre page Facebook".

Si, pour le moment aucun modèle n'est disponible pour les hommes, ces derniers peuvent être associés via la fonction "Valentin". En clair, l'utilisatrice va synchroniser le capteur UV avec le smartphone de son conjoint. Celui-ci saura ainsi immédiatement quand il devra remettre de la crème solaire sur le dos de sa compagne...

Outre cette fonction, Spinali Design travaille actuellement avec le CEA pour tenter de miniaturiser au maximum le capteur UV. Par ailleurs l'entreprise réfléchit à d'autres applications. Si aucune décision n'est pour le moment prise, "je pense notamment à de la géolocalisation pour les enfants, pour éviter qu'ils ne partent trop loin sur la plage", indique Marie Spinali, elle-même mère de trois enfants.

Elle n'écarte pas non plus à terme la création de maillots de bains pour les hommes, qui ne sont pas plus prudents que les femmes dans la façon d'exposer leur corps sur la plage.