BFM Business

Comment Leboncoin veut rivaliser avec AirBnb voire Amazon

28 millions de Français viennent tous les mois sur Leboncoin

28 millions de Français viennent tous les mois sur Leboncoin - AFP/Lionel Bonaventure

La possibilité de se faire livrer comme avec les autres sites de commerce en ligne, des locations de vacances qu'on peut annuler sans frais si l'offre était mensongère... Leboncoin multiplie les innovations pour séduire encore plus de Français.

Avec 28 millions de Français qui viennent sur son site tous les mois, Leboncoin est un poids lourd de l’internet en France. Et la filiale française du groupe Schibsted entend bien capitaliser sur cet atout en proposant toujours plus services et de produits. "Nous prenons constamment en compte les demandes de nos utilisateurs", insiste Antoine Jouteau, le directeur général de l’entreprise. Et de prendre en exemple, le cas des 4,5 millions de Français ayant utilisé Leboncoin pour trouver une location de vacances.

Pour leur éviter de se faire piéger par une annonce qui ne correspondrait pas à leurs attentes, Leboncoin a décidé de s’impliquer directement dans la transaction. Moyennant une commission, le site proposera à ses clients de se retourner aisément contre celui qui a déposé l’offre de location. L'entreprise teste en ce moment un système de paiement où l’acompte versé à la réservation par un client est bloqué jusqu’à son arrivée dans les lieux. S'il juge que le logement ne correspond par au descriptif qui l'avait séduit, il disposera de 48 heures pour trouver une autre option sans rien avoir à débourser. Le solde de sa location étant, dans tous les cas, payé sur place. 

On pourra se faire livrer les produits achetés 

Cette offre inédite sera généralisée l’été prochain à toutes les locations de vacances. De quoi faire concurrence à Airbnb par exemple qui propose également des garanties aux voyageurs. La mise en place d’un système de paiement sécurisé permet aussi à l’entreprise d’intégrer l’une des clés du succès d’Amazon: la livraison. Elle va faire son apparition dans le courant de l’année prochaine. Leboncoin n’entend pas assurer lui-même service. "On s’appuiera sur des partenaires qui couvriront tout le territoire", confie son DG, en précisant que "ce service sera évidemment payant".

Un moteur de recherche doté d'un logiciel de reconnaissance visuelle

Leboncoin va aussi développer son service d’offres d’emplois (9 millions de visites par an, 2400 offres d’emplois nouvelles par jour) en essayant de séduire les cadres. Un service dédié -sur mobile- a été mis au point pour répondre à leurs besoins. Autre axe de développement: l’immobilier. "La moitié des offres en France sont présentes sur Leboncoin", assure Antoine Jouteau qui compte mettre en avant la puissance du site pour séduire les promoteurs. Les acquéreurs potentiels se verront ainsi proposer des appartements ou des maisons dans le neuf.

Enfin, pour faire face à une offre de plus en plus pléthorique, Leboncoin a modernisé son moteur de recherche interne. Un logiciel de reconnaissance d’images permettra notamment à tout vendeur de trouver immédiatement la catégorie dans laquelle ranger le ou les objets qu’il compte vendre.

Leboncoin a embauché 220 salariés cette année

L’ensemble de ces nouveautés ainsi que le développement d’une publicité de plus en plus ciblée, doivent assurer à l’entreprise le maintien d'une croissance à deux chiffres sans évidemment remettre en cause la gratuité de ses services pour les particuliers. Cette année, le chiffre d’affaires devrait progresser de 15 à 20%. De quoi permettre à Antoine Jouteau de continuer à recruter. Leboncoin qui emploie aujourd'hui 800 salariés en a embauché 220 cette année, faisant croître ses effectifs de près de 30%. Et, à terme, son patron n’exclut pas de séduire des clients au-delà des frontières de l’Hexagone, histoire de capitaliser sur la notoriété de la marque qui ne se limite pas à la France.

https://twitter.com/PierreKupferman Pierre Kupferman Rédacteur en chef BFM Éco