BFM Eco

Comment Flixbus veut s'attaquer au monopole de la SNCF avec ses futurs Flixtrain

Flixtrain n'arrivera pas en France pas sur un modèle TGV. Son positionnement sera l'équivalent des trains Intercités de la SNCF.

Flixtrain n'arrivera pas en France pas sur un modèle TGV. Son positionnement sera l'équivalent des trains Intercités de la SNCF. - Flixtrain.

INTERVIEW - L'opérateur allemand Flixtrain s'est porté candidat pour ouvrir cinq grandes lignes ferroviaires au départ de Paris. Le directeur général de Flixbus France, Yvan Lefranc-Morin, nous dévoile les détails de cette offensive programmée pour 2021. Il prévient que la politique tarifaire sera "agressive".

Presque quatre ans après le lancement de lignes de cars longue distance en France, la maison-mère allemande de Flixbus souhaite cette fois-ci rivaliser avec la SNCF. Filiale du groupe FlixMobility, Flixtrain a postulé à l'exploitation de cinq grandes lignes ferroviaires dès que sera effective l'ouverture à la concurrence fin décembre 2020.

Ces lignes concernent les trajets Paris-Nord-Bruxelles-Nord, Paris-Bercy-Lyon-Perrache, Paris-Bercy-Nice (en horaire de nuit), Paris-Bercy-Toulouse et Paris-Austerlitz-Bordeaux. Selon les destinations, de un à sept allers et retours quotidiens seront proposés, au vu des documents publiés par l'Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer).

Le directeur général de FlixBus en France, Yvan Lefranc-Morin, mise à la fois sur une politique tarifaire agressive et sur la complémentarité avec son offre existante de ligne de bus, pour séduire la clientèle française. Revue de détail de la future offensive commerciale de Flixtrain sur le rail français.

-
- © "Il y a une vraie appétence d'une certaine catégorie de client à voyager de nuit. On le voit sur nos lignes de bus qui marchent très bien" explique Yvan Lefranc-Morin, directeur général de Flixbus.

Flixtrain attaquera-t-il le marché français avec des prix bas?

Yvan Lefranc-Morin: "Nous allons mettre en oeuvre la même stratégie commerciale que pour nos bus, en se battant sur le rapport qualité-prix et avec des prix d'appels agressifs. Nous aurons une politique tarifaire simplifiée et une offre standardisée, sans 1ère classe. Le tarif inclura tous les services (wifi à bord, bagages...) car il faut impérativement que l'offre et son prix soient lisibles pour le voyageur.

Ce sont les trains Intercités de la SNCF que vous ciblez?

Y L-M: On n'est clairement pas sur une offre de type TGV. Notre positionnement sera d'offrir un service alternatif aux actuels trains Intercités avec des rames de forte capacité, jusqu'à 1000 voyageurs. Comme pour les autocars, il y a aura du wi-fi à bord des trains et la possibilité d'accéder depuis sa tablette ou son ordinateur à un service de divertissements variés comme des films vidéos à bord de tous les trains. Chaque place aura sa prise de courant et un service de snacking sera proposé au passager qui souhaite boire ou manger à bord du train.

-
- © En Allemagne, Flixtrain fait circuler des rames qu'ils a rénové, faute de pouvoir disposer rapidement de véhicules neufs. Flixtrain.

Les rames allemandes Flixtrain ont l'air vieillottes, pourquoi?

Y L-M: Il y a une pénurie de matériels ferroviaires neufs pour les rames de voyageurs en Europe. Il faut plusieurs années pour en obtenir, une fois la commande passée. En tant qu'opérateur de trains, en Allemagne, nous avons été contraints, pour démarrer il y a un an, de faire rouler des rames anciennes. Nous les avons rénovées pour les doter de l'équipement intérieur correspondant à notre cahier des charges. Cela ne nous a pas empêchés d'attirer un million de clients sur nos deux lignes en un an!

Et en France, Flixtrain aura-t-il les mêmes contraintes?

Y L-M: Toutes les options sont sur la table. Si nous sommes obligés d'utiliser des rames ayant déjà roulé, nous ferons en sorte de choisir du matériel le plus récent possible.

Flixtrain va-t-il sous-traiter la circulation de ses rames?

Y L-M: Notre valeur ajoutée consiste à créer des lignes de transport, à en gérer le marketing et la promotion et à développer de bons outils informatiques pour cela. Elle n'est pas de faire rouler des trains, ni des bus. En Allemagne, Flixtrain a recours à deux sous-traitants ferroviaires, un allemand, l'autre, tchèque. En France, nous avons des contacts avec des opérateurs de fret ferroviaire présents dans l'Hexagone, l'ouverture à la concurrence ayant eu lieu en 2006. Dans tous les cas, nos partenaires seront propriétaires du matériel, qu’il soit neuf ou entièrement rénové, en respectant un cahier des charges fixé par Flixtrain comme nous l'avons fait pour les bus.

flixtrain 2
flixtrain 2 © En Allemagne, Flixtrain a transporté un million de passagers sur la première année d'exploitation avec deux lignes ferroviaires. Flixtrain.

Quelle sera la complémentarité avec les autocars Flixbus?

Y L-M: Nous sommes convaincus de la forte complémentarité de ces deux modes de transport. Ils auront des prix, des tracés et des temps de parcours différents. Nous allons intégrer ces trains dans un réseau beaucoup plus large qui renforcera le maillage du territoire. Parmi les cinq lignes de train que nous proposons d'exploiter, trois partent de la gare de Paris-Bercy, à cause de sa proximité avec la gare routière de Bercy d'où partent nos lignes de bus. Enfin, nous proposerons aussi des billets combinés train-bus, de pair avec des correspondances. 

Quelle sera la stratégie pour les trains de nuit?

Y L-M: Il y a une vraie appétence d'une certaine catégorie de clients pour les trains de nuit. Ils ont l'avantage de faire l'économie d'une nuit d'hôtel. On le voit sur nos lignes de bus de nuit qui marchent très bien. Cela dit, les coûts d'exploitation des trains de nuit sont plus élevés que les lignes de jour et il nous faut aussi du matériel roulant spécifique. Faut-il des rames avec couchettes ou avec des sièges inclinables? Notre choix n'est pas arrêté. On attend aussi beaucoup de ce que va préciser le gouvernement à ce sujet. Le ministère des Transports croit beaucoup en leur avenir et s'est engagé pour assurer leur pérennité bien que ce service ne soit pas toujours rentable.

Flixtrain pourrait-il rencontrer des obstacles en France?

Y L-M: L'étape franchie cette semaine a consisté à manifester officiellement auprès de l'Arafer, le régulateur, notre fort intérêt pour certaines lignes. Sur ces axes, il est possible de générer de la demande supplémentaire par rapport à ce qui existe. Nous ne croyons pas aux vases communicants par lesquels l'arrivée d'un nouveau mode de transport se ferait au détriment d'un autre. Nous espérons que nos demandes de créneaux horaires seront validées et que nos discussions actuelles avec SNCF Réseau continueront dans la bonne direction pour être prêts à démarrer nos activités début 2021.

Frédéric Bergé