BFM Business

Comment Facebook aurait pu économiser 2 milliards de dollars

Cette confidence n’est  pas un regret. Grâce à Oculus, Facebook a obtenu un sésame pour devenir l'un des principaux acteurs de la réalité virtuelle.

Cette confidence n’est pas un regret. Grâce à Oculus, Facebook a obtenu un sésame pour devenir l'un des principaux acteurs de la réalité virtuelle. - AFP

Pour s’offrir Oculus, Mark Zuckerberg n’a pas hésité à lâcher 2 milliards de dollars, mais il estime aujourd'hui qu’avec "un meilleur travail en interne", Facebook aurait pu développer sa propre technologie de réalité virtuelle.

En faisant l’acquisition d’Oculus en 2014, Facebook a fait une bonne affaire. En un instant, le réseau social est devenu l’un des acteurs les plus importants de la réalité virtuelle avec des spécialistes, des brevets et un produit qui fait déjà rêver les consommateurs. Mais pour Mark Zuckerberg, fondateur et PDG du groupe, les choses auraient pu se dérouler autrement.

Lors d’une réunion avec des financiers, le jeune milliardaire a donné une opinion assez surprenante. Selon une information de Business Insider repérée par Le Journal de Montréal, il a enfin lâché ce qu’il avait sur le cœur lors d’une discussion avec Sam Altman, président de Y Combinator. "Nous avons dépensé une grosse somme pour acheter Oculus, mais si en interne nous avions fait un meilleur travail, n’aurions-nous peut-être pas eu à dépenser autant pour faire cette acquisition".

Cette confidence n’est toutefois pas un regret. Pour Mark Zuckerberg, Oculus a été le sésame pour devenir vite et bien le leader de ce marché convoité désormais par toutes les entreprises de high-tech. "L’équipe d’Oculus est de loin la plus talentueuse de ce marché et donne du sens à cette acquisition."

Pascal Samama