BFM Business

Comment devenir une entreprise agile en trois leçons

Pour adopter les méthodes agiles, les experts recommandent de démarrer par de petits projets, suivis par des équipes légères. La communication et l’accompagnement des collaborateurs reste également clé.

Pour adopter les méthodes agiles, les experts recommandent de démarrer par de petits projets, suivis par des équipes légères. La communication et l’accompagnement des collaborateurs reste également clé. - Pixabay

Face aux exigences de leurs clients ou au dynamisme de la concurrence, le time to market tend à se réduire pour les entreprises. Les méthodes de gestion de projets traditionnelles ne sont plus adaptées à toutes les situations et le passage aux méthodes agiles se révèle indispensable. Mais il doit se faire progressivement.

Toutes les entreprises sont concernées de près ou de loin par la transformation digitale. Elle modifie la façon dont leurs clients, entreprises et grand public, interagissent avec elles. Ces mêmes clients sont devenus plus volatiles, en quête des meilleurs produits, des meilleurs services au meilleur coût et ce, le plus rapidement possible. Pour répondre à ces exigences, demeurer compétitif et innover, les entreprises ne peuvent plus s’en remettre à leurs méthodes de gestion de projets habituelles et doivent donc songer à se tourner vers les méthodes agiles.

Eviter l'effet big bang

Pour débuter, la société d’études Gartner recommande d’éviter l’effet "Big Bang", qui consiste à appliquer, du jours au lendemain et à tous les projets, une méthodologie agile. Au contraire, il s’agit de commencer par s’intéresser aux projets ayant un haut degré d’incertitude, une forte contrainte temporelle (délai ne dépassant pas 6 mois) et une réelle implication métier. Ils serviront ainsi de pilotes et aideront à ajuster la méthode aux besoins de l’entreprise, avant de l’étendre à des projets plus ambitieux.

Mettre en place des « pizzas team »

Mais le principal enjeu de la transition vers l’agilité est humain. Cette méthode organisationnelle, s’applique à une équipe très collaborative orientée "objectifs". Elle est composée de dix membres au maximum, éventuellement issus de différents métiers, réunis dans un même espace de travail physique. Jeff Bezos, patron d’Amazon appelle cela les "pizzas team" (dès que l’effectif de l’équipe ne peut plus se partager deux pizzas, cela signifie que les membres sont trop nombreux). L’objectif de cette task force est de stimuler les échanges. Les projets plus importants, sont quant à eux structurés en plusieurs sous équipes, pour conserver cette flexibilité.

Enfin, Gartner rappelle que les méthodes agiles induisent des changements culturels, sources de controverse. Elles peuvent effrayer certains collaborateurs. Là encore la communication et l’accompagnement restent la meilleure façon d’assurer la transition.

Eddye Dibar