BFM Business

Comment Amazon veut révolutionner notre vie au bureau avec son assistant

-

- - Pexels - Amazon

Après avoir conquis des millions de foyers aux États-Unis, l'Amazon Echo s'apprête à faire son arrivée dans les bureaux. Au programme: rappels de réunions, commandes de fournitures ou encore lancements de conférences téléphoniques.

Amazon va lancer une version spéciale entreprises de son assistant vocal intelligent Alexa, présent notamment dans les enceintes connectées Echo et déjà très en vogue dans les foyers américains, a annoncé le groupe américain jeudi.

Alexa "Business" permet "à chaque employé d'avoir un assistant intelligent pour simplifier ses interactions avec la technologie qui l'entoure: dans les salles de réunion, sur son poste de travail ou au bureau en général", a assuré dans un communiqué Amazon, leader mondial de l'informatique en nuage (cloud) avec sa division AWS.

Par exemple, Alexa au bureau peut "débuter des conférences téléphoniques (...), programmer des réunions", s'assurer du bon fonctionnement du matériel ou encore commander des fournitures de bureau, détaille le groupe de Seattle (nord-ouest).

Un assistant pro-actif

"Des dizaines de millions de personnes se servent déjà d'Alexa chez eux, dans leurs voitures ou sur leurs appareils mobiles pour répondre à des questions, leur donner des informations et rester connectés à leurs amis et à leur famille", fait valoir Peter Hill, un des responsables d'AWS, cité dans le communiqué. 

La nouvelle version d'Alexa, personnalisable selon les besoins de chaque entreprise, fait entrer "la simplicité de la commande vocale au travail", ajoute Peter Hill. Cette mouture business de l'assistant sera accessible via l'enceinte Echo mais pourra être directement incorporée dans le système informatique de la société.

La firme avait déjà intégré HipChat, une application dédiée à la bureautique qui était par exemple capable de détecter un bug sur un site internet marchand ou encore de rappeler l'heure d'une réunion ou d'avertir son utilisateur qu'il devait passer une commande de fournitures de bureau.

Et Echo pour la France, c'est quand? 

Amazon domine le marché des enceintes connectées activées par commande vocale aux États-Unis. Si la société de Jeff Bezos ne communique pas sur les chiffres de ventes de son assistant personnel, celles-ci pourraient être comprises entre 17 et 22 millions pour la seule année 2017 aux États-Unis, selon les estimations de Strategy Analytics et de Morgan Stanley. Pour l'heure, Amazon a principalement conquis les foyers qui utilisent Echo pour commander des produits sur le site ou pour contrôler différents appareils connectés dans la maison (enceintes, lumières, volets, ventilateurs...). Mais en s'attaquant au marché professionnel, Amazon compte accroître sa base d'utilisateurs tout en améliorant sa rentabilité. Il faut savoir que, déficitaire sur l'activité e-commerce, Amazon n'est rentable que grâce à son service de cloud aux entreprises (Amazon Web Service) lancé en 2006.

Le succès d'Amazon sur les assistants personnels vocaux aiguise les appétits outre-Atlantique. Google a lancé cet été son enceinte Home et Apple prévoit de commercialiser la sienne (HomePod) au début de l'année prochaine, plus tard que prévu initialement. 

En France, seul Google a pour le moment lancé le sien. Disponible en Grande-Bretagne et en Allemagne depuis septembre 2016, l'Amazon Echo est attendu pour 2018 dans l'Hexagone. À noter enfin qu'Orange a dévoilé le sien en début d'année. Nommé Djingo, l'assistant personnel français devrait être disponible début 2018. 

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco