BFM Business

Chronodrive lance la liste de courses connectée à faire chez soi

-

- - AFP Sébastien Bozon

Le spécialiste du drive vous permet de dicter ou scanner vos courses grâce à un petit appareil connecté à la maison. Une initiative numérique de plus de la grande distribution

La distribution rivalise d’inventivité avec les outils numériques pour vendre du service « connecté » à ses clients, tout en les fidélisant.

Après le bouton connecté de Darty pour contacter directement son SAV ou le bouton Amazon Dash (réservé aux Californiens), les clients de Chronodrive vont pouvoir, de chez eux, ajouter un produit à leur panier virtuel de courses, grâce à un petit dispositif.

Ils peuvent désormais scanner ou en dicter leur choix à voix haute grâce à un petit objet blanc, aimanté et rond, à apposer sur le réfrigérateur. Cette télécommande est en effet dotée d'un lecteur de codes-barres et d'un enregistreur audio.

Un service basé sur un produit connecté d'origine américaine

Ce service, baptisé Izy, s'appuie sur l'appareil Hiku, créé en 2013 par un Américain. Pour ce dernier, il s’agit du premier partenariat mondial avec un service de drive alimentaire.

Une fois dicté ou scanné sur ce bouton connecté, le produit désiré se retrouve immédiatement, grâce à une connexion wi-fi avec le smartphone du consommateur, dans la liste de course virtuelle du compte Chronodrive du client.

"Le consommateur ne se satisfait plus uniquement de la vente de produits, il lui faut du service (...), de l'information personnalisée, qu'on lui simplifie la vie", a expliqué Julie Leconte, directrice client de Chronodrive basée à Croix (Nord).

Le service Izy est payant en seule fois

Le service, déjà disponible, se paie en une seule fois, pour 29,90 euros. Chronodrive espère toucher 20.000 clients en 2015 principalement parmi ses usagers déjà inscrits.

Izy se veut bien entendu un levier de fidélisation du client pour le distributeur dans la guerre commerciale qu'il mène en France sur le drive face aux enseignes concurrentes (Leclerc, Casino, etc...). Testé chez quelque 150 clients, le service montrerait que 70% de l'usage de l'appareil est vocal, a rapporté Denis Delebarre, directeur des systèmes d'information chez Chronodrive.

L'entreprise a dépensé environ 150.000 euros pour le développement et le lancement d'Izy. Chronodrive possède 61 sites en France au sein desquels entre 8.000 et 10.000 références de produits sont disponibles.

Frédéric Bergé