BFM Business

Cette start-up qui inquiète Microsoft est valorisée à plus de 5 milliards

Remplaçant les courriers électroniques, Slack permet de créer des équipes au sein d’une entreprise puis des canaux de discussion pour ces groupes travaillant en équipe.

Remplaçant les courriers électroniques, Slack permet de créer des équipes au sein d’une entreprise puis des canaux de discussion pour ces groupes travaillant en équipe. - Kirill KUDRYAVTSEV-AFP

La jeune pousse américaine a levé 250 millions de dollars, ce qui situe sa valorisation à 5 milliards. Le succès de cette start-up, parmi les mieux valorisées dans le logiciel, repose sur une messagerie collaborative pour entreprises qu'utilisent 6 millions de clients chaque jour.

Slack sera-t-il un jour le nouveau Microsoft? La jeune pousse américaine a réussi à lever 250 millions de dollars (210 millions d'euros) auprès du fonds Vision Fund de la société japonaise Softbank. Cette nouvelle levée de fonds fait de cette start-up l’une des mieux valorisées sur le créneau des logiciels pour les entreprises avec 5 milliards de dollars (4,2 milliards d'euros). Au total, Slack affirme avoir levé 841 millions de dollars depuis sa création en 2009.

Le produit phare sur lequel elle a bâti son succès est une application de travail collaboratif. Elle se situe à mi-chemin entre messagerie instantanée façon WhatsApp et partage de documents comme on peut le faire sur Google Drive. Lancé en 2014, cet outil a vocation à remplacer les courriels en entreprise.

Sur Slack, se créent des fils ou canaux de discussion par thème, réservés à un ou plusieurs groupes travaillant en équipe au sein d'une entreprise. Chaque participant est notifié uniquement lorsqu'il y a du nouveau sur le "canal" qui le concerne. Pour faciliter la tâche de ses utilisateurs, l'outil recourt aux mêmes balises que ceux des réseaux sociaux tels que les "Like", les "Hashtags" ou l'"@".

Slack croît à un rythme de 100% par an

L’historique des discussions est conservé, ce qui permet de consulter les archives ou d’effectuer des recherches: le dernier arrivant peut ainsi avoir un regard sur l'ensemble.

Son offre comporte un accès gratuit avec une version payante facturée à partir de 6,26 euros par mois et par utilisateur actif. La plateforme revendique plus de 6 millions d’utilisateurs actifs chaque jour. Selon elle, 43 des 100 entreprises les mieux cotées par le magazine Fortune utilisent des accès payants à sa messagerie.

Dans un entretien au Financial Times, son jeune PDG, William Butterfield précise que Slack croît à un rythme de 100% l'an. La start-up n'a même pas encore touché aux 360 millions de dollars (300 millions d'euros) recueillis lors de deux précédents tours de table.

Pour l'instant, elle ne programme aucune introduction en bourse. Mais Slack a déjà fait réagir Microsoft, son grand aîné et rival dans les logiciels professionnels. Le géant américain a introduit en mars 2017 Teams, un module logiciel de conversation instantanée à utiliser par les groupes de travail professionnels, directement inspiré de la messagerie de son jeune rival.

Frédéric Bergé