BFM Business

Cette carte connectée "Made in France" peut vous sauver la vie

Le QR Code de la Buzcard Vitale contient toutes les informations nécessaires en cas d'intervention d'urgence.

Le QR Code de la Buzcard Vitale contient toutes les informations nécessaires en cas d'intervention d'urgence. - Buzcard

Pour sauver des vies lors d'accidents ou d'attentats, cette start-up a créé une carte connectée dont les informations santé sont accessibles aux urgentistes, médecins et pompiers.

La Buzcard devient vitale. Au départ, cette carte de visite virtuelle et éternelle reposait sur les échanges professionnels. Désormais, elle peut sauver des vies. Pour cette nouvelle mission, elle s’appelle tout simplement Buzcard Vitale.

Son porteur y entre ses données de santé auxquelles ne peuvent avoir accès que les médecins et les pompiers. En cas de problème, les services d’urgence n’auront qu’à scanner le QR Code pour savoir quoi faire. Ils connaîtront bien sûr le groupe sanguin, mais aussi les incompatibilités, les allergies, les traitements, le port de lentilles de contact ou d'un pacemaker.

"Nous avons créé deux niveaux d’accès, un pour les professionnels d’intervention, un autre pour les passants qui pourraient être amenés à intervenir. Ils trouveront le prénom du blessé, un numéro de téléphone à appeler, et des vidéos montrant les premiers gestes à effectuer avant que les secours arrivent". Enfin, ces données hautement sensibles sont stockées en France par Navaho, un hébergeur agréé santé.

Yoram Moyal présente la Buzcard Vitale à François Hollande et à Axelle Lemaire.
Yoram Moyal présente la Buzcard Vitale à François Hollande et à Axelle Lemaire. © -

Pour Yoram Moyal, fondateur et PDG de la start-up française, ce projet démarre bien. "Nous avons conclu des accords avec le Service de Santé et de Secours Médical des Sapeurs-pompiers (SSSM) et l’Ordre des Médecins qui ont déjà donné leur accord pour que ces professionnels de la santé l’utilisent en cas d’urgence." Les 12.000 pompiers du SSSM en seront aussi dotés avec leurs propres informations en cas d’accident. "Ce sont des professions à risques, au même titre que les policiers et les militaires".

Après Arnold Schwarzenegger, Axelle Lemaire...

Il s’agit désormais de faire en sorte que tous les Français en aient une pour faire face à l’imprévu. "Des versions autocollantes seront proposées pour les casques de moto, par exemple", indique Yoram Moyal. Buzcard est en discussion avec de grandes entreprises, des compagnies d’assurance, des mutuelles et aussi des fédérations sportives pour en équiper leurs salariés ou adhérents. "Ce n’est pas un simple gadget connecté, c’est un élément de sécurité aussi important que les défibrillateurs qui équipent les lieux publics et les entreprises."

Le modèle économique est aussi innovant que l’idée. Pour obtenir une Buzcard Vitale, il faut s’abonner pour 25 euros par an. "Mais, en fonction du nombre de cartes fournies, l’abonnement durera deux ans, voire trois pour la même somme. Ainsi, nos premiers abonnés ne seront pas lésés", nous a précisé Yoram Moyal.

Pour Axelle Lemaire, secrétaire d’État au numérique, cette innovation montre la capacité d’innovation de la French Tech. Elle a même fait découvrir la Vitale à François Hollande lors d’un événement technologique. Le président se souviendra-t-il que sa première Buzcard lui a été offerte par Arnold Schwarzenegger lors du sommet du R20 qui se tenait à Paris? Le gouverneur de Californie était conquis par cette innovation française qui jouait un rôle sur l’économie verte. Avec la Vitale, le but est désormais de protéger aussi les humains.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco