BFM Business

Cette application reconnaît tout grâce à l'intelligence artificielle

VIDÉO - Une start-up a inventé Blippar, une application d'analyse d'images basée sur l'intelligence artificielle qui fournit des informations sur les objets qui vous entourent.

Qui n’a jamais rêvé qu’une application trouve le nom de cette actrice dont vous ne vous souvenez jamais… Ou de cette variété de fleurs. Blippar se propose de vous aider. Cette application de reconnaissance d'images basée sur l'intelligence artificielle est une sorte de mix entre Shazam et Google. Elle a été créée en 2011 à Londres par un entrepreneur indien, Ambarish Mitra.

L’application est compatible avec IOS et Android. Après avoir autorisé l’utilisation de l’appareil photo et de votre localisation (c’est obligatoire), Blippar se lance. Faites tourner autour de votre téléphone, des dizaines de mots apparaissent sur l’écran quand enfin, l’application reconnaît votre clavier d’ordinateur. Blippar vous propose alors une liste de contenus en relation avec cet objet: page Wikipédia, vidéo Youtube ou encore boutique la plus proche qui en propose. En cliquant sur l’icône semblable à une fleur, vous pourrez voir tous les sujets que Blippar relie à l’objet identifié.

À gauche, la toile de données autour de "pizza" et à droite les mots trouvés par Blippar.
À gauche, la toile de données autour de "pizza" et à droite les mots trouvés par Blippar. © Capture d'écran Blippar

Si Blippar a bien reconnu notre ordinateur, elle n'est pour l'instant pas capable d'identifier son modèle. L'application connaît aussi quelques ratés. À la rédaction, nous avons “blippé” des raisins, identifiés dans un premier temps comme des choux de Bruxelles et des petits-pois. Contrairement aux objets où l'information générée est assez basique, l'application propose pour les aliments diverses recettes. 

Que dit Blippar de votre visage ? 

Outre les objets, Blippar identifie également les individus. La base de données sur les célébrités américaines mais aussi françaises est assez importante. L'application a reconnu Monica Bellucci, Adèle Exarchopoulos et Inna Modja en couverture d'un magazine. 

Invité à Davos cette semaine Ambarish Mitra racontait: "À notre surprise, les clients ont en très large majorité utilisé cette technologie de recherche visuelle pour s’analyser eux-mêmes, voir ce que l’intelligence artificielle pouvait leur dire sur leur propre visage et leur morphologie". Difficile de ne pas se laisser tenter. En soumettant le visage d'un membre de la rédaction à Blippar, elle a cru reconnaître Pierre Niney puis finalement... une femme. 

Si l'application est encore perfectible, c'est tout de même une belle réussite. En 2016, la start-up pesait déjà 1,5 milliard de dollars. "L'intelligence artificielle va rendre la société plus égale. Grâce à elle, même les illettrés pourront apprendre", déclarait à Davos Ambarish Mitra, qui a grandi dans un bidonville en Inde avant de partir pour l'Angleterre.

Pauline Dumonteil