BFM Business

Ces (rares) smartphones qui ne craignent pas l'eau

-

- - Sony Mobile

Les smartphones 100% étanches ne sont pas légion. Peu de marques, seulement dans l'univers Android, en ont à leur catalogue. Mais, le niveau d'étanchéité peut varier.

Qui n'a pas redouté voir plonger son cher téléphone mobile dans le lavabo ou la piscine? A l'approche de l'été, on peut aussi vouloir s'offrir un smartphone résistant à la baignade, pour faire des photos sous l'eau.

Les étourdis ou les amateurs de loisirs aquatiques devront, pour dénicher l'oiseau rare, faire des choix drastiques voire déchirants. Les smartphones dernier cri 100% waterproof ne sont pas légion.

Aucun iPhone, ni aucun smartphone Windows Phone n'est nativement étanche à l'eau à ce jour. Heureusement, des coques étanches, principalement pour iPhone, remédieront à cet écueil.

Sinon, pour trouver un modèle 100% étanche à l'eau, il faudra piocher dans le catalogue de quelques marques de smartphones Android grand public, heureusement connues (Sony, HTC, Samsung).

Le modèle Samsung Galaxy S5 mini est étanche à l'eau comme son aîné, le S5.
Le modèle Samsung Galaxy S5 mini est étanche à l'eau comme son aîné, le S5. © Samsung

Mais, il conviendra de parcourir les notices des produits prétendant être étanches. En effet, tous les appareils n'offrent pas la même résistance à l'eau.

Le niveau d'étanchéité affiché dépend de leur indice de protection (IP). Ce standard est établi par la commission électrotechnique internationale.

Cet indice est toujours composé de deux chiffres. Le premier permet de connaître la résistance du mobile à la poussière tandis que le second indique sa résistance à l’eau. Plus l'indice est élevé, plus le téléphone est résistant à la poussière et à l’eau. Mais, plus il va vous coûter cher...

La résistance à la poussière est un chiffre compris entre 1 et 6, tandis que celui de la résistance à l’eau va de 1 à 9. Le niveau 7 indique que le smartphone supporte une immersion dans l'eau jusqu'à 30 minutes dans 1 mètre d'eau. C'est le minimum requis pour disposer d'une très bonne étanchéité à l'eau, correspondant à une immersion temporaire.

Les quelques smartphones du marché présentés comme 100% étanches à l'eau affichent au moins l'indice IPX7 (X étant le niveau de résistance à la poussière).

Avec de tels mobiles, on pourra éventuellement prendre une photo sous l'eau mais pas question de le prendre avec soi pour une plongée en eau profonde puisqu'il ne supporte pas une immersion supérieure à 1 mètre.

Le smartphone Sony M4 Aqua, avec un indice élevé de protection IP 68, supporte une immersion jusqu'à 1,5 mètres pendant 30 minutes
Le smartphone Sony M4 Aqua, avec un indice élevé de protection IP 68, supporte une immersion jusqu'à 1,5 mètres pendant 30 minutes © Sony Mobile

Physiquement, leur apparence ne les distingue presque pas de leurs homologues non amphibies. Ils n'ont rien à voir avec les téléphones "durcis" ou "militarisés", qui résistent à tout (choc, eau, poussière) mais qui sont finalement assez laids.

Pour protéger de l'eau, la précieuse partie électronique contenue à l’intérieur du téléphone mobile, la coque (souvent en plastique) joue un rôle clé dans l'étanchéité.

Il reste à combler les quelques ouvertures minimales que sont le connecteur permettant de brancher un casque audio et celui reliant le téléphone à son alimentation électrique.

Pour boucher ces ouvertures, les constructeurs utilisent le plus souvent des trappes étanches. Mais, il faudra veiller scrupuleusement à fermer ces petites couvercles, sinon l'eau risque de pénétrer par ces ouvertures. 

Le maillon faible étant le facteur humain, certains constructeurs ont conçu des prises ou connecteurs étanches. Ceux-ci ne nécessitent plus de caches, pour éviter sa casse à la suite de manipulations trop fréquentes ou maladroites.

Frédéric Bergé