BFM Business

Ces milliards qu'Apple consacre à son projet secret d'automobile

-

- - -

"D'ordinaire assez peu dépensier en recherche et développement, Apple a, depuis trois ans, accru son effort en la matière de 4,7 milliards de dollars. Son objectif: devenir un acteur clé du marché automobile."

S'imposer comme l'une des entreprises les plus innovantes au monde tout en figurant parmi celles qui dépensent le moins en recherche et développement... Telle était la spécificité d'Apple des années durant. Ainsi, en 2007, l'année de sortie de l'iPhone, la marque américaine n'avait dépensé que 780 millions de dollars en R&D, soit 3% de son chiffre d'affaires d'alors. Alors que, dans son secteur d'activité, le budget moyen consacré à la recherche est plutôt de l'ordre de 10%.

Mais depuis trois ans, Apple a opéré un virage stratégique. Le géant californien consacre chaque année un budget de plus en plus conséquent à la recherche et développement. En 2015, par exemple, il y a consacré pas moins de 8,07 milliards de dollars. Les dépenses incrémentales entre 2013 et 2015 ont ainsi atteint 4,7 milliards de dollars selon une étude de Morgan Stanley. À titre de comparaison, ce surplus de dépenses n'était que de 600 millions de dollars sur la période 2007-2009 pour le développement de l'iPad et d'à peine 200 millions entre 2004 et 2006 pour l'iPhone.

-
- © -

Mais quel produit Apple est-il en train de développer qui dévore autant de capitaux? Pour Morgan Stanley, cela ne fait aucun doute, il s'agit de l'automobile. Et selon les analystes, la marque américaine serait en train de rattraper son retard à vitesse grand V sur l'industrie automobile. Ainsi, alors qu'Apple a accru ses dépenses de près de 5 milliards entre 2013 et 2015, les quatorze plus grands constructeurs du monde combinés ont eux fait un effort de 192 millions de dollars. Si l'industrie automobile dans son ensemble travaille sur le remplacement du moteur à explosion par l'électrique, aucune marque ne semble rivaliser avec Apple sur les moyens consacrés. De quoi inquiéter les constructeurs historiques.

Et si l'on ne sait encore rien sur la future "Apple Car", on a quelques indices en ce qui concerne le modèle économique envisagé. Il s'agirait vraisemblablement d'autopartage. Le firme vient en effet d'investir 1 milliard de dollars dans le concurrent chinois d'Uber. Selon les analystes de Morgan Stanley, ce ne serait pas un hasard. "Cela montre un intérêt certain pour l'autopartage qui permettrait à Apple d'avoir des revenus récurrents, explique Katy Huberty de Morgan Stanley sur Bloomberg. Et au vu des sommes qu'Apple consacre à ce développement par rapport aux autres constructeurs, nous pensons qu'elle peut envisager une part de marché de 16%, soit la même que celle qu'il a sur les smartphones."

Si les prévisions de la banque se révèlent exactes, cela représenterait un revenu colossal pour Apple. Le marché de la mobilité partagée est estimé à 2.600 milliards de dollars dans le monde à horizon 2030. Apple pourrait donc récupérer ainsi 416 milliards de chiffre d'affaires, soit près de trois fois les revenus actuels de l'iPhone. L'industrie automobile est prévenue. 

Frédéric Bianchi