BFM Business

Ces gants impressionnants sont les plus résistants au monde

VIDÉO - Conçus par un inventeur chilien, ces gants à la résistance impressionnante pourraient changer la vie des travailleurs sur les chantiers ou dans les usines.

Les travailleurs sur les chantiers le savent, les mains sont la partie du corps la plus sensible aux accidents. D'une part parce qu'elles sont plus sollicitées que les autres parties de l'anatomie et d'autre part parce qu'elles sont plus difficiles à protéger. Pour les pieds par exemple, les bottes de chantier sont aujourd'hui renforcées aux orteils ce qui ne nuit pas à la motricité. En revanche pour les mains, c'est une lutte constante entre le maintien de la fonctionnalité (pouvoir facilement plier les doigts) et la protection. 

Mais une marque chilienne a peut-être trouvé la solution. Resafe a mis au point des gants capables de protéger les doigts des coups de marteau, des coupures, des brûlures ou encore des écrasements. La vidéo publiée ci-dessous est impressionnante. C'est Jorge Sgombich, le responsable technique de l'entreprise chilienne, qui a mis au point le matériau ultra-résistant de ces gants baptisées Mark VIII. Il s'agit d'un mélange breveté de nitrile (une sorte de caoutchouc synthétique) et de coton, le tout recouvert de peau de chevreau. 

Entre 50 et 100 euros la paire?

Selon leur inventeur, leur champ d'application est très vaste et va de "la maintenance à l'industrie en passant par les exploitations minière et forestières et la pêche. Ils peuvent être aussi utilisés pour des activités domestiques en général ou pour toute activité où il y a un degré d'exposition à un accident impliquant les mains."

Récompensées sur de nombreux salons, ces gants ont pour le moment été produits à 40.000 exemplaires à destination des ouvriers de l'industrie minière au Chili. La société Resafe négocie actuellement avec des distributeurs internationaux. D'ici quelques mois ils pourraient être vendus dans des magasins en France. Le prix de vente actuellement au Chili est de 13 dollars pour le modèle le plus populaire.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco