BFM Business

Ce smartphone hollandais se veut "écoresponsable"

La batterie et l'écran, deux pièces vulnérables dans la vie d'un smartphone, s'avèrent aisément remplaçables grâce à leur conception et la mise à disposition d'un stock de pièces détachées à prix abordables.

La batterie et l'écran, deux pièces vulnérables dans la vie d'un smartphone, s'avèrent aisément remplaçables grâce à leur conception et la mise à disposition d'un stock de pièces détachées à prix abordables. - Fairphone

La deuxième mouture du Fairphone est disponible en France. Ce smartphone hollandais fabriqué "équitablement" et facile à réparer respecte certains canons du développement durable.

Êtes-vous prêts à craquer pour un smartphone qui se prétend "écoresponsable"? C'est le pari de la société hollandaise Fairphone dont le cofondateur, Bas Van Abel, a souhaité dès 2013 industrialiser son concept de téléphone mobile "équitable". Sa deuxième version est lancée sur le marché à partir du 9 décembre 2015. 

Comme pour la précédente mouture, le Fairphone 2 est vendu via le site Internet du concepteur, fort de 25.000 commandes déjà enregistrées. Il est aussi disponible dans une boutique à Paris.

Pour mériter ce qualificatif d'"équitable", même s'il ne l'est pas à 100%, le premier smartphone lancé en 2014, écoulé à 60.000 exemplaires, respectait un certain nombre de règles propres à l'économie durable. Il n'incorporait pas de métaux rares comme l'étain et le coltan, provenant de zones en guerre. Fairphone avait même fini par dénicher un partenaire industriel en Chine qui s’engageait sur les conditions de travail de ses employés.

Le sous-traitant chinois a été évalué sur ses conditions de travail

Pour sa deuxième mouture, le Fairphone 2, développé entièrement de A à Z par la société hollandaise, prétend respecter même les règles "sociales" de conditions de production comme le clame le site Internet de la société

Un nouveau partenaire industriel chinois, Hi-P, a été retenu et fabrique le téléphone dans son usine. Les conditions locales de travail ont été évaluées avec un organisme chinois, Taos, à l'aune des critères établis par Fairphone, en termes de respect des règles d'hygiène et de sécurité au travail. Son rapport sur l'entreprise Hi-P est même consultable en ligne.

Mais le principal atout du smartphone est qu'il peut être réparé par un non-initié. L'enjeu: commercialiser un appareil plus durable qui incite son propriétaire à garder son téléphone mobile plus longtemps en état de marche.

Un smartphone à l'écran facilement démontable

Le démontage de l'écran, d'ordinaire réservé aux spécialistes, devient a priori possible pour tout un chacun via des clips de fixation. En outre, Fairphone met à disposition un stock de pièces détachées à des prix abordables. Le site de réparation communautaire américain iFixit a même attribué au smartphone Fairphone 2 la note de 10 sur 10 pour sa "réparabilité".

Les caractéristiques de ce smartphone sont celles d'un modèle haut de gamme (4G, capteur photo à haute définition, écran full HD). Mais l'inclusion de ces composants situe ce modèle dans le haut de la fourchette de prix, à 530 euros, à mi-chemin entre les smartphones milieu de gamme à 300 euros et les modèles premium de Samsung (Galaxy S6) ou Apple (iPhone 6S). Un prix que certains trouveront élevé mais que les concepteurs hollandais justifient aussi par les efforts environnementaux et sociaux qui caractérisent la conception et la fabrication du Fairphone.

Frédéric Bergé