BFM Business

Bouygues Telecom redresse la barre

Sur les neufs premiers mois, la filiale du groupe Bouygues a vu ses ventes augmenter de 1% pour s'établir à 3,29 milliards d'euros, avec un Ebitda en hausse de 8% à 565 millions d'euros.

Sur les neufs premiers mois, la filiale du groupe Bouygues a vu ses ventes augmenter de 1% pour s'établir à 3,29 milliards d'euros, avec un Ebitda en hausse de 8% à 565 millions d'euros. - Eric Piermont-AFP

Bouygues Telecom a renoué avec de modestes bénéfices sur le troisième trimestre de 2015 grâce à une hausse du nombre de ses clients tant dans le fixe que dans le mobile.

Bouygues Telecom commence à voir le bout du tunnel. Après une année 2014 marquée par un plan social portant sur 1.400 suppressions de postes, l'opérateur a ramené sa perte nette à 50 millions d'euros à l'issue des neuf premiers mois de 2015 (contre 66 millions sur le premier semestre). Sur le troisième trimestre, le quatrième opérateur français a même renoué avec les bénéfices, à 16 millions d'euros.

Toujours sur le troisième trimestre, son résultat opérationnel courant a été négatif en raison de charges non courantes pour 76 millions d'euros liées à la mise en oeuvre du partage de réseau avec Numericable-SFR.

Sur les neufs premiers mois de 2015, la filiale du groupe Bouygues a vu ses ventes augmenter de 1% pour s'établir à 3,29 milliards d'euros, avec un Ebitda en hausse de 8% à 565 millions d'euros.

Bouygues a 3 millions d'abonnés de moins que Free

Ce redressement est dû notamment à l'augmentation du nombre de ses clients. Entre janvier et septembre 2015, Bouygues Telecom a enregistré 520.000 nouveaux abonnés sur le mobile et 268.000 sur le fixe.

L'opérateur met par ailleurs en avant son taux de pénétration dans la 4G, passé en une année de 26% à 46%, avec une consommation de données qui "représentent 27% du trafic national mobile total, soit le double de sa part de marché".

Sur le marché du haut débit fixe, Bouygues Telecom revendique 2,7 millions de clients fin septembre 2015. En ajoutant ses 11,6 millions de clients mobiles, l'opérateur compte 14,3 millions de clients au total. A titre de comparaison, Free a presque autant de clients avec 11,3 millions d'abonnés mobiles qui s'ajoutent à ses 6,1 millions de clients fixes, soit 17,4 millions au total, bien au-dessus de son rival.

En terme de perspectives pour l'exercice, l'opérateur estime pouvoir "atteindre un Ebitda d'environ 750 millions d'euros et devrait réaliser en 2016 au moins 400 millions d'euros d'économies par rapport à 2013", précise le communiqué.

F. Bergé avec AFP