BFM Business

BlackBerry renonce à produire ses smartphones

-

- - BlackBerry est devenu un acteur marginal du marché des smartphones. Il s'est recentré sur les mobiles à destination des entreprises et des professionnels.

Confronté à une chute drastique de ses ventes, la firme canadienne va faire appel à un sous-traitant indonésien. A l'instar d'Apple, la marque va désormais s'atteler à développer les logiciels faisant fonctionner au mieux ses appareils.

BlackBerry va jeter l'éponge dans la production de ses propres smartphones. La firme canadienne crée une co-entreprise avec PT Tiphone Mobile Indonesia, qui fabriquera les téléphones mobiles BlackBerry en Indonésie. "BlackBerry n'est plus qu'une simple marque de smartphone", a observé son PDG John Chen, disant vouloir s'atteler à développer les logiciels faisant fonctionner au mieux les appareils. "Cette co-entreprise n'est qu'une des nombreuses étapes attendues pour permettre la réussite de notre stratégie de mise sous licence de nos logiciels", a-t-il ajouté.

BlackBerry avait lancé il y a un an un premier smartphone fonctionnant sous son système d'exploitation, BB 10, mais aussi sous celui de Google, Android. Ce revirement stratégique avait été acté sous la contrainte. L'ex-étoile montante de smartphones affronte depuis plus de quatre ans une succession de déconvenues commerciales et ses résultats sont en chute libre. 

50% de son activité réalisée dans les logiciels et les services

Coincée entre les mastodontes que sont Apple et Samsung, et ayant tardé à prendre le virage vers Android, la firme canadienne a été totalement marginalisée sur le marché des smartphones. En 2015, BlackBerry fut même marié, le temps d'une rumeur vite démentie, à Samsung.

Sur son dernier trimestre fiscal connu, clos le 31 août 2016, le groupe canadien a engrangé des revenus issus du logiciel et services de 156 millions de dollars, soit près de la moitié de son chiffre d'affaires global de 334 millions de dollars, en baisse de 32% par rapport à un an plus tôt. Mais, sur la même période, Blackberry a aussi révélé avoir subi une perte nette de 372 millions de dollars, supérieur à son chiffre d'affaires.

Ces résultats témoignent des efforts désespérés menés par le pionnier du smartphone pour recentrer ses activités dans les logiciels et services aux entreprises et aux administrations publiques. Il met notamment l'accent sur le haut niveau de sécurité de ses solutions protégeant ses smartphones des piratages ou du vol de données.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco