BFM Business

Bitcoin: les investisseurs chinois résistent à leur banque centrale

La valeur des bitcoin est passée de 1.200 dollars à 730 dollars en moins de dix jours.

La valeur des bitcoin est passée de 1.200 dollars à 730 dollars en moins de dix jours. - -

Le bitcoin s'échangeait à plus de 900 dollars, ce mardi 10 décembre, après une chute de 30% de sa valeur en fin de semaine. Des entreprises ont décidé de refuser la monnaie, mais les investisseurs ne se découragent pas.

Après un week-end difficile pour la monnaie virtuelle, les investisseurs ont redonné de la valeur au bitcoin. Les pièces s'échangaient pour plus de 900 dollars, ce mardi 10 décembre.

Mais plusieurs entreprises web chinoises ont abandonné le paiement en bitcoin, depuis l'annonce, jeudi 5 novembre, que le gouvernement ne protégeait pas la monnaie virtuelle.

Le moteur de recherche Baidu, numéro un en Chine, refusera les paiements en bitcoin "pour le futur proche". En se retirant du marché ce samedi 7, le géant de l'internet chinois a pesé davantage sur les marchés que la banque centrale. Samedi, un bitcoin coûtait 730 dollars, contre plus de 1.000 dollars trois jours plus tôt.

La Chine, premier acheteur de bitcoin

Les investisseurs chinois, en revanche, ont vu les prix plonger avec intérêt. "Les risques vont de pair avec les opportunités", explique un spéculateur shangaïen de 27 ans.

Les Chinois sont devenus les premiers acheteurs de la monnaie, qui permet de se passer du système bancaire, surveillé par le gouvernement. En octobre, dopée par des achats venus de Chine, le cours de la monnaie était passé de 200 à 1.000 dollars.

Mais l'anonymat des utilisateurs pourrait ne pas durer: la banque centrale a également annoncé qu'elle envisageait de rendre obligatoire l'identification des acheteurs sur BTC China, la plateforme d'échange la plus populaire du monde.

La France et Alan Greenspan contre le bitcoin

La banque centrale chinoise n'est pas la seule à s'inquiéter du succès de la monnaie virtuelle. Le même jour qu'elle, le 5 décembre, la Banque de France publiait une note qualifiant le bitcoin de "risque financier certain".

L'ancien directeur de la banque centrale américaine, Alan Greenspan, a également déclaré que le niveau du bitcoin était insoutenable. En revanche, son successeur, Ben Bernanke, se montre plus positif. En novembre, lors d'une commission sénatoriale, il avait insisté sur le "potentiel technique" de la monnaie virtuelle.

J.S avec AFP