BFM Business

Bernard Cazeneuve repousse sa rencontre avec les géants du Net

En février, Bernard Cazeneuve s’est rendu aux Etats-Unis pour s’adresser directement aux géants de l’internet. La seconde rencontre aura lieu le 22 avril.

En février, Bernard Cazeneuve s’est rendu aux Etats-Unis pour s’adresser directement aux géants de l’internet. La seconde rencontre aura lieu le 22 avril. - Susana Bates (AFP)

Le naufrage d’un bateau de réfugiés en Méditerranée a contraint le ministre de l’Intérieur à décaler la réunion prévue ce lundi. Cette rencontre vise à définir la collaboration entre ces entreprises américaines et l’État en matière de lutte contre le terrorisme.

Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, a dû reporter à mercredi 12 heures la rencontre prévue avec les opérateurs internet pour organiser la lutte contre le terrorisme. Cette réunion, qui devait se tenir ce lundi, a été repoussée pour donner la priorité à une réunion d'urgence de l'Union européenne sur l'immigration. Ce n’est que partie remise.

Cette rencontre au sommet à laquelle participeront Axelle Lemaire, secrétaire d’État au numérique, l'Association Française des Fournisseurs d'Accès et des services Internet (AFA), ainsi que les dirigeants de Google, Apple, Microsoft, Facebook et Twitter, doit permettre de définir la coopération des géants de l’Internet avec les services de renseignements et la police. Elle fait suite à la réunion du 21 février en Californie qui, suite aux attentats parisiens de janvier, visait à bloquer les apologies au terrorisme sur les sites et les réseaux sociaux.

Un code de bonne conduite avec la Silicon Valley

Lors de ce déplacement dans la Silicon Valley, le ministre de l’Intérieur avait proposé aux dirigeants des grandes entreprises du Net de définir un « code de bonnes conduites » à la fois compatible avec ces structures américaines et privées avec la politique des États de l’Union européenne.

Vont-ils trouver un terrain d’entente ? C’est toute la question. La collaboration avec la NSA a mis les grandes compagnies de l’Internet américain dans une situation délicate avec les utilisateurs de leurs services. Désormais, la protection des données est devenue la pierre angulaire de ces géant du Net qui veulent renouer la confiance avec les individus et les entreprises.

Google vient d’ailleurs de nommer un expert de la sécurité pour combattre les méthodes de surveillance des agences de renseignements comme la NSA. Ce spécialiste prône un cryptage total des données qu’elles soient personnelles ou professionnelles. Cette orientation sera-t-elle compatible avec les demandes du gouvernement français ?

Pascal Samama