BFM Business

Atos veut acquérir un groupe nordique de paiement par carte

Atos est actuellement numéro un du paiement en ligne des entreprises en France.

Atos est actuellement numéro un du paiement en ligne des entreprises en France. - -

Atos pourrait racheter une société nordique de paiement en ligne. Le groupe français a annoncé, lors de sa dernière assemblée générale, le 28 décembre, qu'il comptait garder son "leadership".

Pour développer sa branche dédiée au paiement en ligne, Worldline, le groupe Atos voudrait racheter Nets, une société nordique, numéro deux du paiement par carte en Europe. Avec 7.000 employés, Atos est actuellement présent dans 18 pays, et la société est numéro un du paiement en ligne pour les entreprises.

Selon le quotidien danois Børsen de ce lundi 30 décembre 2013, la société française a demandé les services de Deutsche Bank et de BNP Paribas pour la conseiller.

Deux autres offres auraient été faites à Nets. La société, actuellement contrôlée par un consortium d'établissements financiers nordiques et par la banque centrale danoise, souffre de la concurrence du numéro un en Europe, WorldPay.

Nets a donc contacté JPMorgan pour l'aider à se vendre, pour un montant compris entre 1 et 2 milliards d'euros, selon des sources proches de l'opération contactées en juin 2013.

Une cotation de la branche de paiement prévue en 2014

L'achat de Nets serait "une très haute priorité pour Atos", a dit à Børsen une source qui s'exprimait sous le sceau de l'anonymat. Mais la société refuse pour l'instant de confirmer l'information.

Le 27 décembre, lors d'une Assemblée générale, le groupe Atos a fait de sa branche de paiement en ligne sa priorité, et a dit vouloir "consolider sa position de leadership".

La cotation de Worldline a été annoncée mi-novembre, et devait intervenir en 2014. L'assemblée générale a toutefois rappelé que la cotation pourrait être retardée en fonction du contexte économique.

J.S avec Reuters