BFM Business

Apple et Samsung sortent les gants de boxe devant le tribunal

Au tribunal de San José, en Californie, la bataille fait rage entre Apple et Samsung.

Au tribunal de San José, en Californie, la bataille fait rage entre Apple et Samsung. - -

Au deuxième jour de leur procès mercredi 1er août au tribunal de San José, les deux groupes ont commencé à développer leurs arguments. Apple accuse Samsung d’avoir "copié" l’iPhone. Le géant sud-coréen parle de simple concurrence.

Les avocats d’Apple et Samsung ont ouvert les hostilités, mercredi 1er août, lors du deuxième jour du procès en Californie sur leurs brevets respectifs. "On s'est fait piller par tout le monde et par Samsung en particulier." Cette phrase, prononcée par Christopher Stringer, l'un des designers d'Apple, résume bien la thèse défendue par son groupe.

Preuve à l'appui, l'avocat d'Apple a produit un document interne de Samsung qui évoque la "beauté" de l’iPhone, et qui souligne à quel point il est "facile à copier". Réponse de l'avocat adverse: "Samsung n'est pas un copieur." Le géant sud-coréen, rappelle-t-il, a investi 35 milliards de dollars en recherche et développement entre 2005 et 2010.

Et au fond, Apple n'aurait rien inventé. Un grand écran rectangulaire pour l’iPhone? Un autre constructeur, LG, faisait la même chose un an plus tôt. Une tablette informatique? Il en existait déjà dans les années 90!

Une partie des composants de l'iPhone est fournie par Samsung

"Il y a une différence entre connaître un succès commercial et inventer quelque chose", souligne l'avocat. Non sans rappeler qu'une bonne partie des composants internes de l’iPhone et de l'iPad sont fournis par Samsung lui-même.

Est-ce que cela sera suffisant pour convaincre les jurés? Rappelons que le sud-coréen joue gros: Apple réclame plus de 2,5 milliards de dollars en dommages-intérêts.

Anthony Morel