BFM Business

Apple change de dimension en Bourse

L'arrivée d'Apple sur le Dow Jones était largement anticipée

L'arrivée d'Apple sur le Dow Jones était largement anticipée - Kimhiro Hishino - AFP

Le groupe de Cupertino va entrer dans l'indice Dow Jones à la place de l'opérateur téléphonique AT&T. Ce qui ne fait que confirmer la force d'Apple dont la capitalisation boursière excède 730 milliards de dollars.

Apple joue depuis un moment déjà dans la cour des grands. La décision de ce vendredi 6 mars ne fait que le confirmer un peu plus. Le groupe dirigé par Tim Cook va ainsi intégrer le Dow Jones Industrial Average (DJIA), l'indice vedette de la Bourse de New York.

Il y remplacera, à compter du 19 mars l'opérateur téléphonique AT&T. "En tant que plus grande entreprise au monde et leader dans le secteur technologique, Apple est un choix évident pour le Dow Jones Industrial, la mesure la plus reconnue sur les marchés actions", explique David Blitzer, le directeur du comité des indices chez S&P Dow Jones Indices, cité dans un communiqué.

Une autre explication est avancée par David Blitzer: "AT&T a l'une des capitalisations les plus basses de l'indice. De plus, le DJIA est surpondéré dans le secteur des télécommunications et AT&T et Verizon sont assez similaire, bien qu'AT&T ait une capitalisation boursière plus faible", poursuit-il.

Une décision largement attendue

Apple affichait jeudi soir une valeur boursière de 736 milliards de dollars (676 milliards d'euros), contre 176,5 milliards pour AT&T. Le fabricant de l'iPhone et de l'iPad n'a jamais fait partie de l'indice Dow Jones, qui regroupe 30 valeurs vedettes de la cote américaine.

Cette absence a longtemps été expliquée par le fait que son cours de Bourse était trop élevé pour le Dow Jones, un indice pondéré des cours de ses composantes et non de leur capitalisation ou de leur flottant, ce qui est le cas pour la plupart des indices européens.

La décision de S&P Dow Jones Indices était largement anticipée depuis que le groupe à la pomme a divisé par sept le nominal de son action en juin de l'an dernier. Le titre a fini jeudi à 126,41 dollars.

J.M. avec Reuters