BFM Business

Alibaba / Yahoo : un loup dans la bergerie ?

Jack Ma, le président d'Alibaba, se dit très "intéressé" par le rachat de Yahoo (Reuters)

Jack Ma, le président d'Alibaba, se dit très "intéressé" par le rachat de Yahoo (Reuters) - -

Yahoo va-t-il passer sous pavillon chinois ? Le groupe Alibaba -dont Yahoo est le principal actionnaire- se dit "intéressé" par l'acquisition de ce grand nom américain d'internet. Une acquisition qui fait déjà grincer des dents aux Etats-Unis

Pour beaucoup, ce serait le loup qui entre dans la bergerie. L'un des noms les plus mythiques de l'internet américain, un fleuron de la Silicon Valley, passerait aux mains des Chinois. Aux Etats-Unis, certains groupes de défense de la vie privée critiquent déjà vivement la perspective de cette acquisition qui "autoriserait la surveillance de millions d'Américains".

Les mails et recherche des Américains à la disposition d’un groupe chinois

De fait, si Alibaba rachète le groupe, tous les contenus de tous les mails mais aussi les recherches effectuées par les internautes américains sur Yahoo seront à la disposition d'une entreprise chinoise. A écouter une experte du secteur, le deal n'ira probablement pas jusqu'au bout : "les Américains vont tout faire pour trouver une contre-offre"

Et si personne n'est intéressé, ce sont les autorités antitrust qui pourraient mettre leur veto. L'an dernier, quand l'équipementier télécoms Huawei avait offert ses services à l'opérateur américain Sprint, le Congrès avait émis des craintes et le groupe avait finalement écarté le fournisseur chinois. Dans le cas d'Alibaba, toute la subtilité sera de refuser le rachat par un Chinois, tout en évitant l'incident diplomatique.

Anthony Morel