BFM Business

Alibaba prêt à travailler avec Apple sur le paiement mobile

Jack Ma voit d'un bon oeil une alliance avec Apple sur le paiement mobile

Jack Ma voit d'un bon oeil une alliance avec Apple sur le paiement mobile - Peter Parks AFP

Jack Ma, le patron du géant chinois du e-commerce, a affirmé lundi 27 octobre être ouvert à un partenariat avec Apple sur le paiement mobile. En parallèle, il a confirmé être venu aux Etats-Unis pour rechercher des partenaires dans le cinéma.

Ce serait une alliance de géant. Lundi 27 octobre, le patron et fondateur d'Alibaba, Jack Ma a indiqué qu'il était prêt à collaborer avec Apple sur le paiement mobile.

Lors d'une conférence digitale organisée par le Wall Street Journal, Jack Ma a affirmé avoir beaucoup de respect pour Tim Cook, l'actuel directeur général d'Apple.

Interrogé ensuite sur un éventuel partenariat entre les deux sociétés, le patron d'Alibaba a déclaré "j'espère que nous pouvons faire quelque chose ensemble", ajoutant qu'il faudra néanmoins que ce "mariage soit accepté par les deux parties".

Alibaba, géant du paiement en ligne

Un peu plus tard dans la soirée de lundi, Tim Cook a indiqué qu'il rencontrerait Jack Ma dans la semaine pour discuter d'éventuels partenariats.

S'il a déclaré qu'Alibaba a tous les traits d'une entreprise avec laquelle Apple aimerait s'associer, il n'a pas précisé si le sujet du paiement mobile serait mis sur la table.

Alibaba est déjà un géant en matière de paiement, via son service Alipay, similaire à PayPal, qui recense environ 300 millions d'utilisateurs actifs. De son côté Apple s'est récemment lancé dans la voie du paiement mobile via le service Apple Pay qui exploite la technologie sans contact NFC (pour "Near Field Communication").

Hollywood en ligne de mire

Jack Ma a, durant la même conférence organisée par le Wall Street Journal, confirmé l'objectif de sa venue aux Etats-Unis: nouer des partenariats dans l'industrie cinématographique.

"La Chine va devenir le plus grand producteur de film au monde", a-t-il prédit. Des informations de presse rapportaient que Jack Ma allait s'entretenir cette semaine avec les responsables de plusieurs studios hollywoodiens comme Sony, Lions Gate Entertainment, Walt Disney, Viacom, Warner Bros. la Twenty First Century Fox et Universal. Le groupe pourrait prendre une participation dans ces sociétés ou signer des accords pour pouvoir distribuer en Chine des films et des séries américaines.

Déjà en juin dernier Alibaba a signé un contrat avec Lions Gate dans ce but, ce qui lui permet notamment de diffuser la saga "Hunger Games" et la série "Mad Men".

J.M.