BFM Business

Alibaba lorgne les studios hollywoodiens

Alibaba a, depuis son introduction en Bourse, les marges financières pour effectuer des acquisitions

Alibaba a, depuis son introduction en Bourse, les marges financières pour effectuer des acquisitions - Stephen Cherin - AFP

Jack Ma, le patron du géant chinois du e-commerce, se déplace cette semaine à Hollywood pour visiter plusieurs studios. Fort de l'argent frais issu de sa récente entrée en Bourse, Alibaba cherche actuellement à renforcer son offre de contenu en ligne, en distribuant des séries et des films américains.

Alibaba va faire son marché à Hollywood. Le patron et fondateur du groupe, Jack Ma, accompagné par plusieurs dirigeants de l'entreprise, se déplace cette semaine dans le temple du cinéma américain en vue de signer des contrats, rapporte Bloomberg, qui cite des sources anonymes.

Jack Ma aurait ainsi rendez-vous avec plusieurs poids lourds de l'industrie musicale américaine: Lions Gate Entertainment, Walt Disney, Viacom, Warner Bros, Sony, la Twenty-first Century Fox et Universal.

Alibaba chercherait à signer des accords pour pouvoir distribuer des films et des séries américaines en Chine, et pourrait investir directement dans le capital de ces sociétés, selon les sources de Bloomberg.

Une participation dans Lions Gate

Alibaba devrait d'ailleurs directement prendre une participation de 37% dans Lions Gate, selon Variety. Le géant du e-commerce rachèterait alors les parts du co-président du studio, Mark Rachesky.

Alibaba a déjà signé un accord en juillet dernier avec Lions Gate pour diffuser des films, notamment la très populaire saga "The Hunger Games", ainsi que la série" Mad Men".

L'introduction en Bourse record d'Alibaba en septembre, avec 25 milliards de dollars levés, a donné au groupe chinois d'importantes marges financières pour réaliser des acquisitions d'envergure, et développer sa croissance.

Un segment lucratif 

Et le cinéma est particulièrement intéressant pour le groupe chinois. "L'industrie du film est une activité très lucrative, qui va devenir une importante source de croissance pour Alibaba", explique Alex Wang, un analyste du groupe de consulting IResearch cité par Bloomberg. Alibaba a, dans cette optique, déjà pris 60% dans ChinaVision, renommée depuis Alibaba Pictures Group.

Et Alibaba n'est pas un cas isolé. Le conglomérat chinois Fosun, actuellement en lice pour racheter le Club Med, a ainsi investi directement 200 millions d'euros dans Lions Gate. Le groupe immobilier Dalian Wanda contrôle lui la chaîne américaine de salles de cinéma, AMC.

J.M.