BFM Business

Agar.io, le jeu qui va vous rendre plus accro que Candy Crush

Le jeu Agar.io est déjà l'application la plus téléchargée sur iPhone et iPad

Le jeu Agar.io est déjà l'application la plus téléchargée sur iPhone et iPad - Pexels

Lancée en avril dernier, l'application gratuite est actuellement la plus téléchargée sur iPhone et iPad.

Les molécules sont bien parties pour dévorer les bonbons. Le jeu pour PC, smartphone et tablette Agar.io est actuellement l'application la plus téléchargée sur l'Apple Store (à la fois sur iPhone et sur iPad). Un phénomène qui rappelle celui de Candy Crush, le fameux "Tetris" des bonbons qui a été téléchargé à plus de 500 millions d'exemplaires depuis son lancement en 2012.

D'abord lancé sur ordinateur en avril dernier, le jeu a rapidement été décliné en version mobile sur le magasin d'application d'Apple ainsi que sur Android. Le principe est très simple: le joueur incarne une molécule qu'il déplace afin d'en avaler des plus petites tout en évitant de se faire lui-même dévorer par des plus grosses. Un principe qu'on a vu mille fois sauf que dans Agar.io, les molécules ennemies sont incarnées par de véritables êtres humains qui jouent de leur côté sur leur smartphone.

Jouer avec la tête de François Hollande

Créé par un développeur indépendant habitué du forum américain Reddit (un certain Zeach), le jeu permet de personnaliser sa molécule en fonction du pseudo que l'on choisit. Par exemple si vous l'appelez "France", elle sera bleu-blanc-rouge, François Hollande, elle aura la tête du président sur un drapeau tricolore, il y a aussi Poutine, Obama, Merkel, Tsipras...

-
- © -

Gratuit, Agar.io est financé par la publicité mais son concepteur devrait proposer des "skins" payantes afin de personnaliser ses molécules avec, par exemple, des noms de sites internet ou d'anciens dictateurs. 

Bien que très addictif, le jeu a cependant une limite qui l'empêchera peut-être de détrôner Candy Crush au rang de jeu le plus téléchargé de l'histoire. Comme il est multijoueur, on ne peut plus jouer dès lors qu'on n'est plus ou mal connecté à internet. Il faudra attendre encore un peu dans les transports parisiens.

Frédéric Bianchi