BFM Business

Adblock Plus, le bloqueur de pub vedette va vendre... de la pub

-

- - -

Adblock Plus, le logiciel spécialisé dans le blocage de pub sur internet va lancer une place de marché qui permettra aux sites de proposer de la publicité moins intrusive sur leurs pages.

L'information peut faire sourire mais elle est très sérieuse. Adblock Plus (ABP), un logiciel qui a déjà conquis 100 millions d'utilisateurs dans le monde en leur permettant de bloquer les pubs sur internet, va se lancer dans la pub. C'est le responsable de la communication du logiciel qui vient de l'annoncer au site The Verge

Concrètement ABP va ouvrir une place de marché de publicités "acceptables" sur laquelle les sites et les blogs pourront se rendre afin de choisir les pubs qu'ils souhaitent afficher sur leur site. Une sorte de régie publicitaire en quelque sorte. Des pubs qui ne seront pas bloquées et que les utilisateurs du logiciel pourront donc voir. 

Adblock touchera 6% du revenu publicitaire

"Cela permettra aux sites de traiter deux écosystèmes différents et de monétiser chacun différemment", explique Ben Williams d'Adblock Plus. Autrement dit, il pourra désormais y avoir deux types de pub sur les sites. Une classique considérée comme intrusive (les pop-up, les grosses bannières qui barrent l'écran...) et une nouvelle qualifiée "d'acceptable" par Adblock Plus plus petite et discrète.

Les éditeurs toucheront alors 80% du revenu généré par ces publicités. Le reste étant partagé entre les différentes parties dont Adblock Plus qui prendra un commission de 6%. Lancée ce mardi 13 septembre en mode béta, cette place de marché sera accessible à tous les sites d'ici la fin de l'année. Le temps pour Adblock de définir clairement un cahier des charges de la "pub acceptable".

Un accord très lucratif avec Google

Très critiqué notamment par les éditeurs de presse qui vivent pour la plupart essentiellement de la pub sur internet, Adblock Plus avait déjà fait un pas dans ce sens en 2011 en créant le programme "Acceptable Ads". Il s'agit d'un système de validation des publicités jugées acceptables par le logiciel afin qu'elles ne soient pas bloquées. Sauf que dans les faits, le programme n'a pas convaincu les éditeurs qui jugent le processus de validation des "bonnes pubs" trop long.

Le système est, de surcroît, controversé, Adblock Plus se faisant rémunérer pour accepter de valider les publicités. Un accord commercial avec Google, notamment, rapporterait selon un blog allemand, quelque 20 millions de dollars au logiciel. En échange, la société allemande s'est engagée à ne plus bloquer les pubs de Google.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco