BFM Business

"3 minutes pour convaincre": les inscriptions sont ouvertes

"3 minutes pour convaincre" met sous les projecteurs de BFM Business et de Stéphane Soumier des startups innovantes, dans tous les domaines d’activité.

"3 minutes pour convaincre" met sous les projecteurs de BFM Business et de Stéphane Soumier des startups innovantes, dans tous les domaines d’activité. - BFM BUSINESS

L'opération "3 minutes pour convaincre" lance sa huitième édition. Elle a déjà permis d'apporter des dizaines de millions d'euros à des entreprises naissantes. Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 15 juin.

35 millions d’euros! Depuis que nous avons lancé cette opération ce chiffre ne cesse de me surprendre. Année après année, avec une régularité parfaite, les investisseurs sont au rendez-vous. Parfois professionnels, parfois particuliers, mais toujours à la recherche de l’aventure. Sept ans maintenant que l’on vous présente une quinzaine d’entrepreneurs chaque année, et en sept ans vous leur avez apporté 35 millions d'euros!

On l’a dit mille fois, celui qui a traduit par "capital risque" le "venture capital" des anglo-saxons porte une lourde responsabilité dans notre difficulté à trouver des investisseurs. Ceux que nous vous proposons de rencontrer sont néanmoins bel et bien des aventuriers.

Mais attention, l’aventure se prépare, et c’est bien pour cela que notre sélection prend du temps. Nous lançons donc dès aujourd’hui la première phase d’une opération qui ne fera son apparition à l'antenne qu’à l’automne. Et c’est bien cela qui fait de "3 minutes pour convaincre" une initiative sans égal à ce jour dans le paysage médiatique, et c’est bien pour cela que les investissements sont au rendez-vous.

Pas question d’aligner les start-up comme autant de papillons dans une vitrine. Les dossiers que nous présenterons à l’antenne seront soigneusement audités, sélectionnés, par un comité d’experts bénévoles, réunis par Isabelle Vendeville et Positive Entreprise. Je vais tous les citer:

-Isabelle Vendeville (Positive entreprise)

-Antoine Fournier (entrepreneur)

-Jacques Henri Hacquin (NG finance)

-Matthias Huot (Aquarelle)

-Christophe Lahon (Directeur financier indépendant)

-Thibault Lanxade (Algolinked)

-Nicolas Meunier (Positive entreprise)

-Julien Pagezy (Entrepreneur)

-Olivier Schwab (NG finance)

-Claire Vernet-Garnier (Euronext)

Chaque fois que je les rencontre, je leur demande ce qui les motive à passer des heures sur les dossiers, à rencontrer les entrepreneurs. Et chaque fois la réponse est la même: la passion. Certains feraient des milliers de kilomètres pour un match de foot ou un tableau de maître, eux, l’art qu’ils admirent, c’est l’entrepreneuriat.

Voilà pourquoi les dossiers que nous allons recevoir, ils vont les éplucher, les auditer, les soupeser, les arbitrer, et ce ne sera qu’au terme de ce long processus que seront sélectionnés 15 entrepreneurs. Attention, aucune garantie, mais depuis 7 ans, 15% des entreprises que nous vous avons proposées ont cessé leur activité. Franchement c’est un taux de défaut exceptionnellement bas, qui témoigne du travail de fond de nos experts

Dernier point, les règles fiscales vont sans doute changer, et j’en suis ravi. Le principal moteur de nos investisseurs restait la défiscalisation de l’ISF. Cela pourrait disparaître avec la fin de tout ou partie de cet impôt dévastateur. Tant mieux! Nous aurons des investisseurs qui veulent investir, ce sera peut-être plus compliqué, mais le goût de l’aventure n’en sera que meilleur.

Stéphane Soumier