BFM Business

JPMorgan devrait payer une amende record de 13 milliards de dollars

JPMorgan resterait encore sous le coup d'une enquête criminelle en Californie.

JPMorgan resterait encore sous le coup d'une enquête criminelle en Californie. - -

La banque aurait conclu un accord avec la justice américaine pour clore une série de poursuites, selon plusieurs médias américains. L'amende atteindrait la somme record de 13 milliards de dollars.

Impliquée dans de nombreuses affaires financières, JPMorgan est en passe de battre un record. Selon plusieurs médias américains dont le Wall Street Journal et le New York Times, la banque américaine aurait passé un accord avec le département de la justice pour mettre fin à plusieurs poursuites portant sur les fameuses subprimes.

Le montant que la banque serait prêt à débourser pour clore ces dossiers atteindrait la somme de 13 milliards de dollars, soit environ 9,6 milliards d'euros.

Selon le Wall Street Journal, le secrétaire d'Etat américain à la justice, Eric Holder, aurait lui-même négocié cet accord avec le conseiller juridique de JPMorgan, Stephen Cutler, vendredi 18 octobre. De son côté, le New York Times affirme que le patron de JPMorgan, Jamie Dimon, aurait pris part aux négociations.

La moitié des bénéfices de la banque

Si le montant est confirmé, il s'agirait de la plus forte somme jamais versée par une entreprise américaine dans ce genre d'accord avec le gouvernement. Elle représenterait plus de la moitié des bénéfices annuels de la banque, qui atteignaient l'an dernier 21,3 milliards de dollars. Elle serait aussi supérieure aux 11 milliards de dollars évoqués par Jamie Dimon lors d'un entretien fin septembre à Washington avec le ministre de la Justice.

Cet accord permettrait à la banque d'en finir avec des poursuites intentées par le régulateur américain des prêts immobiliers, la FHFA. Ce dernier accuse JPMorgan d'avoir trompé les organismes de refinancement para-publics Fannie Mae et Freddie Mac en leur vendant des subprimes avant la crise, entraînant leur perte et conduisant à leur renflouement massif par l'Etat.

L'accord signé règlerait aussi des poursuites intentées par la justice de l'Etat de New York. En revanche, il exclurait une enquête criminelle menée contre la banque en Californie.

Le calvaire de Jamie Dimon

Sur les 13 milliards de dollars, 4 milliards seraient destinés à la FHFA, qui abandonnerait ainsi ses poursuites contre la banque, 4 autres milliards seraient destinés à dédommager des consommateurs lésés et 5 milliards correspondraient à des amendes.

Cet épisode met un peu plus à mal la crédibilité de Jamie Dimon, connu pour son hostilité à toute forme de régulation financière. Ce dernier a depuis quelques mois essuyé plusieurs revers liés aux multiples dossiers dans lesquels sa banque est impliquée. Le 16 octobre dernier, son établissement a encore du remettre au pot 100 millions de dollars dans le scandale de la baleine de Londres, ce qui porte la facture pour la banque à plus d'un milliard.

Evidemment, ces déboires judiciaires plombent les comptes de la société. Le 11 octobre dernier, JPMorgan a accusé sa première perte trimestrielle en 10 ans, minées par des provisions de plus de 9 milliards de dollars.

J.M. avec AFP