BFM Business

Pour éviter la pénurie de Doliprane, Sanofi augmente sa production

-

- - Mychèle Daniau - AFP

Le laboratoire dont deux sites français sont habilités à fabriquer le médicament va doubler la production sur l’un d’eux, alors que la demande en paracétamol explose.

L’usine de l’OIse de Sanofi va pousser les machines à fabriquer des Doliprane à fond. La production de ce site, l’un des deux français de Sanofi habilitée à fabriquer le médicament à base de paracetamol, va doubler, rapporte Le Parisien ce jeudi. Un moyen pour le laboratoire de se prémunir d’une éventuelle pénurie alors que la demande explose. 

En effet, l’ibuprofène étant suspecté d’aggraver les infections au covid 19, les autorités sanitaires des pays recommandent de ne se traiter qu’au paracetamol. Du coup, les ventes décollent. En France, elles ont augmentées de 150% selon le ministre de la Santé, alors même que l’Agence nationale du médicament en a limité la vente à une boîte par personne. 

Ainsi, la production tente de suivre le rythme. Chez Sanofi, pour faire face à “la demande des pharmacies”, la production de Doliprane représente désormais “des millions de boîte et 40% de notre activité”, détaille la porte-parole du géant pharmaceutique dans le Parisien. Si bien que “le médicament que nous produisons le plus, alors que ce n'est pas le cas habituellement”.

Sur le site de Compiègne, les chaines de production tournent désormais 24 heures sur 24 et 6 jours sur 7 au lieu de 5. Le groupe déplore bien un peu plus d’absentéisme chez ses 450 salariés, du fait que certains doivent s’occuper de leurs enfants, mais il a fait appelle à des dizaines d’intérimaires. Sanofi a par ailleurs pris toute sorte de mesures pour mobiliser ses équipes: prise de température à l’entrée du site, télétravail quand c’est possible, et masques pour tout le monde sur les chaînes de production. 

Nina Godart