BFM Business

Paprec rachète une filiale de la Saur

Paprec devrait débourser 250 millions d'euros pour racheter Coved, (image d'illustration)

Paprec devrait débourser 250 millions d'euros pour racheter Coved, (image d'illustration) - Miguel Medina - AFP

Le spécialiste du recyclage va racheter Coved, société de gestion de déchets. Sa plus grosse acquisition depuis sa création.

Paprec renforce sa position de troisième acteur français des déchets. Selon nos informations, le groupe va racheter Coved, une filiale de la Saur, spécialisée dans la gestion et la collecte des déchets. L’opération, d’un montant d’environ 250 millions d’euros, sera annoncée jeudi matin. Coved réalise 330 millions d’euros de chiffre d’affaires dont environ un tiers dans la collecte d’ordures ménagères, un tiers pour les collectivités et un quart dans la gestion des déchets industriels.

Ce rachat permettra à Paprec de grossir de 30% et d’atteindre 1,3 milliard d’euros de chiffre d’affaires pour 8.000 salariés. Il s’agit de l’acquisition la plus importante de l’entreprise depuis sa création il y a vingt ans par son patron Jean-Luc Petithuguenin.

Paprec opportuniste

En début d’année, la Saur avait annoncé la vente de sa filiale pour poursuivre son recentrage sur son métier historique de gestionnaire de l’eau pour les petites communes. Un temps intéressé par la seule branche de Coved dédiée aux entreprises, Paprec a finalement saisi l’occasion de se renforcer dans la collecte des déchets, au-delà du recyclage.

En France, la société familiale se retrouve désormais juste derrière les deux leaders Veolia et Suez dans le métier des déchets. Une course à la taille qui n’est sans doute pas terminée tant les groupes indépendants (Derichebourg, Séché, Pizzorno…) sont encore nombreux.

Matthieu Pechberty