BFM Business

Monsanto pousse Bayer à se montrer plus généreux

Monsanto continue toutefois d'examiner l'offre de Bayer

Monsanto continue toutefois d'examiner l'offre de Bayer - John Thys - AFP

"Le groupe américain a rejeté l'offre de rachat formulée par le groupe allemand de 62 milliards de dollars. Le groupe cherche, en effet, à obtenir un prix de plus élevé."

Les avances de Bayer ont beau être séduisantes, Monsanto en veut plus. Le groupe américain a en effet rejeté l'offre de rachat de 62 milliards de dollars (55 milliards d'euros) émanant de l'allemand.

Le conseil d'administration a "unanimement jugé l'offre de Bayer AG incomplète et financièrement inappropriée mais reste ouvert à poursuivre des discussions constructives pour déterminer si une transaction dans l'intérêt des actionnaires de Monsanto est possible", écrit le groupe américain dans un communiqué.

Ce refus, désormais officiel, avait déjà été relayé par les deux agences Bloomberg et Reuters. Selon elles, le numéro un des semences est bien conscient que cette opération a une forte logique industrielle et pourraient très bien obtenir l'aval des différentes autorités de la concurrence.

Une prime de plus de 35%

Néanmoins, toujours selon les deux agences, Monsanto estime que ses actionnaires pourraient obtenir bien plus et cherche donc à faire monter les enchères.

L'offre de Bayer, à 122 dollars par action, représentait déjà une prime de plus de 35% pour les actionnaires de Monsanto. L'éventuel rachat du géant américain par Bayer conforterait la consolidation s'opérant dans le secteur avec la fusion en cours de Dow Chemical et DuPont, ainsi que celle du suisse Syngenta avec le chinois ChemChina.

J.M.