BFM Business

Matières premières et transport: la flambée des prix et la hausse des délais inquiètent les industriels

Des conteneurs (PHOTO D'ILLUSTRATION)

Des conteneurs (PHOTO D'ILLUSTRATION) - Frank Perry - AFP

La reprise de la demande, brutale anarchique, provoque un renchérissement important de l'offre et un allongement des délais de livraison.

L'industrie mondiale peut se féliciter des différents massifs plans de relance mis en place dans différents pays qui permettent à la demande de repartir à la hausse, notamment en Chine et aux Etats-Unis. Mais cette reprise se fait de manière brutale et désordonnée provoquant des tensions sur les prix, les approvisionnements et les délais.

Beaucoup d'industriels s'inquiètent ainsi de la hausse importante et rapide du prix des matières premières et surtout du transport maritime depuis la Chine. La loi de l'offre et la demande joue à plein: tout est plus rare donc plus cher.

La situation est par exemple particulièrement tendue du côté de la production de plastique notamment pour la fabrication de câbles (utilisés pour la fibre optique). Le Sycabel (Syndicat professionnel des fabricants de fils et de câbles électriques et de communication) observe ainsi une flambée des prix "depuis février".

+115% pour le PVC en 7 mois

Un des géants du secteur, le français Nexans, a d'ailleurs quantifié ces hausses (voir image ci-dessous). Entre juillet 2020 et février 2021, la tonne de PVC a ainsi augmenté de 115% (à 1800 dollars), l'acier a pris sur la même période 106%, l'étain +53% et le cuivre +50%. Et prévient ses clients qu'ils doivent être "vigilants sur les variations de prix et les délais d'approvisionnement".

Variations des prix des matières premières et du transport
Variations des prix des matières premières et du transport © Nexans

"Au-delà de la forte hausse des prix des matières premières, les adhérents doivent faire face à une raréfaction de leurs matières premières plastiques, PVC, polyéthylène, polypropylène et EVA notamment. En cause, des cas de force majeure qui se sont multipliés cette année chez l’ensemble des fournisseurs. La dégradation des perspectives de fourniture en matières plastiques touche l’ensemble des filières utilisatrices au niveau mondial", alerte le syndicat.

"Les fabricants de câbles voient aujourd’hui leurs commandes dans certains cas annulées ou au mieux reportées avec des délais qui s’allongent parfois de plusieurs mois. Les approvisionnements du mois de mars ont été difficiles et le mois d’avril s’annonce encore plus problématique" poursuit-il.

Des hausses de prix pour les clients finaux

Pour les clients finaux, comme les opérateurs télécoms, cela se traduira par des hausses de prix. "Compte-tenu du poids prépondérant des matières premières dans le prix de revient des câbles, de telles hausses de prix des matières premières devront nécessairement être répercutées dans les prix des câbles pour préserver les entreprises du secteur, déjà durement touchées en 2020 par les conséquences économiques de la pandémie", s'inquiète le Sycabel.

Côté transport, la flambée des prix due à une demande qui repart en flèche est impressionnante. Toujours selon Nexans, les tarifs pour les conteneurs ont augmenté de 440 à 460%... Même les cartons et les tourets (qui servent à transporter les câbles) connaissent des hausses de prix de 15% environ.

Plus chers mais aussi plus rares, une pénurie de conteneurs inquiète également l'industrie depuis plusieurs mois. "Elle résulte de deux facteurs simultanés: la hausse de la demande européenne et américaine de marchandises chinoises et le blocage de nombreux conteneurs de livraisons dans certains pays du fait des restrictions sanitaires", analyse Euler Hermes.

"A cause de cette pénurie, qui accroit considérablement le coût du fret maritime, le prix des importations européennes et américaines en provenance de Chine devrait fortement augmenter", estimait le cabinet en février dernier.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business