BFM Business

Les (très attendus) nouveaux treillis de l’armée seront made in France

Dès janvier prochain, les soldats en opérations extérieures percevront la tenue F3

Dès janvier prochain, les soldats en opérations extérieures percevront la tenue F3 - Stéphane de Sakutin - AFP

Dès janvier 2019, les soldats français en opérations extérieures seront équipés d'un treillis nouvelle génération, plus confortable et en tissu ignifugé. La production a été confiée à des fabricants français et les militaires pourront le commander en ligne. Revue de détail.

Début 2019, les fourriers ne vont pas chômer. Ils devront fournir aux soldats en Opex le nouveau treillis modèle F3. Dévoilé en juin lors du salon Eurosatory, il a été présenté jusqu’à la moindre couture par le directeur central du Commissariat des armées, Stéphane Piat au ministère des Armées. Il précise que la fabrication de cet équipement ne sera confiée qu’à des fournisseurs français. Ils assureront "la production soit sur le territoire national soit à travers des filiales qu'ils ont ailleurs".

Ce treillis est taillé dans un tissu ignifugé "Ristop" en maillage résistant aux déchirures, et dessiné selon une coupe plus ajustée. Il existe en motif camouflé "Europe", dans les vert et marron, et "Désert", couleurs sable.

La veste est équipée d’une fermeture (zip et velcro) pour la fermer jusqu'au cou afin ne laisser passer ni l’eau, ni la poussière, ni le sable. Les coutures sur les épaules et les épaulettes disparaissent pour éviter les irritations causées par les frictions. Enfin, elle s'adapte au nouveau gilet pare-balles ("structure modulaire balistique"), plus légère et plus résistante, qui a commencé à être distribuée aux soldats français au cours des derniers mois. Le pantalon conserve ses poches latérales et se trouve dotée d'emplacements pour insérer des protection aux genoux.

Cette tenue équipera tous nos militaires déployés en opération extérieur à compter de janvier 2019. Les soldats envoyés à partir de janvier au Sahel dans le cadre de l'opération Barkhane seront les premiers à être dotés de ce nouveau treillis.

La qualité et le confort de l'habillement fourni en dotation par l'armée française est une critique qui est régulièrement émise par les soldats ces dernières années. En opérations extérieures, il n'était pas rare de voir des soldats équipés, à leurs frais, quasi-intégralement de vêtements achetés sur des sites spécialisés ou des magasins de sport.

Le commissaire général Piat a également annoncé la mise en place, "au premier trimestre 2019", d'une plateforme centralisée de livraison qui, à partir d'un entrepôt situé près de Troyes, "nous permettra de distribuer par correspondance, sous huit jours, tout effet d'habillement qui pourra être commandé à partir d'un portail internet."

Pascal Samama avec AFP