BFM Business

Les bourses des monarchies pétrolières ont dégringolé

Le déclin des marchés boursiers du Golfe fait suite à la chute vendredi 11 décembre, des principales bourses dans le monde dans le sillage de l'effondrement des cours du pétrole brut.

Le déclin des marchés boursiers du Golfe fait suite à la chute vendredi 11 décembre, des principales bourses dans le monde dans le sillage de l'effondrement des cours du pétrole brut. - Marwan Naamani AFP

Les bourses des pays pétroliers du Golfe avaient chuté  dimanche soir, à leur plus bas niveau depuis des années en réaction au recul des prix du brut, qui ont clôturé la semaine sous la barre des 38 dollars le baril.

Le niveau très bas atteint par le prix du baril pèse sur les bourses des monarchies pétrolières du Golfe. Elles ont chuté, ce dimanche 13 décembre, à leur plus bas niveau depuis des années en réaction au recul des prix du brut, qui ont clôturé la semaine sous la barre des 38 dollars le baril.

L'indice Tadawul All-Shares Index (TASI) de la Bourse saoudienne, la plus importante des pays arabes, a reculé de 2,65% à 6.764,60 points, au plus bas depuis novembre 2012. Il perd 18,8% depuis le début de cette année.

Les cours du brut avaient nettement reculé vendredi 11 décembre, avec le Brent reculant de 4,5% à 37,93 dollars le baril, au plus bas depuis presque sept ans, et le "light sweet crude" (WTI) cédant 1,14 dollar à 35,62 dollars sur le New York Mercantile Exchange. Les monarchies du Golfe, qui pompent plus de 18 millions de barils par jour (mbj) de brut, dépendent largement, pour leurs revenus, des recettes pétrolières.

La bourse du Qatar atteint son plus bas depuis septembre 2013

L'indice de la bourse de Dubaï a reculé de 2,1% à 2.882,80 points, son niveau le plus bas en deux ans. Sa baisse atteint 23,6% depuis le début de l'année.

La Bourse d'Abou Dhabi s'est contractée de 2,1% pour finir la séance légèrement au dessus de la barre psychologique des 4.000 points. Le niveau de son indice est 12% inférieur à celui de la clôture de l'an dernier.

Au Qatar, la deuxième plus grande bourse du monde arabe, a plongé de 3,7% à 9,643.65 points, également un plus bas depuis septembre 2013. Son indice perd 21,5% cette année.

Le marché koweïtien a baissé de 0,93% à 5.633,28 points, un plus bas en trois ans. Il recule de 13,8% sur l'année.

La Bourse de Mascate a reculé de 0,66% à 5.414,99 points, son niveau le plus bas en 12 mois, alors que le petit marché de Bahreïn a accusé une légère baisse.

Le déclin des marchés du Golfe fait suite à la chute vendredi des principales Bourses dans le monde dans le sillage de l'effondrement des cours du brut.

BFM Business avec AFP